tresorerie-deuxieme-rachat-credit-proprietaire-ficp

Prêt amortissable de trésorerie hypothécaire (ou avec nantissement) et FICP !

Autres articles sur ce sujet :

Vous voulez vous lancer dans un deuxième rachat de crédit, mais vous avez en même temps besoin d’une trésorerie supplémentaire?? Cet article vient vous éclairer. L’objectif d’une trésorerie de plus est de financer la réalisation d’une nouvelle entreprise sans excéder son pouvoir de paiement. C’est une faveur qui est demandée par un bon nombre de propriétaires. Toutefois, ces derniers ne maîtrisent pas vraiment les contours d’une telle opération. L’on vous permet en ces quelques lignes de découvrir ce qu’implique la demande d’une trésorerie supplémentaire avec un deuxième rachat de crédit pour un propriétaire FICP.

Que faut-il comprendre par trésorerie supplémentaire??

La trésorerie supplémentaire est un montant compris dans la totalité de la somme prêtée ou, dans le cas présent, du montant du rachat de crédit. D’ailleurs, elle ne constitue pas un emprunt proprement dit.

En règle générale, solliciter une trésorerie de plus, c’est vouloir qu’on ajoute une somme qui est sollicitée séparément à la totalité de la somme prêtée ou des crédits regroupés. Le montant alloué à cette trésorerie est, au préalable, fixé tout en prenant en compte les besoins du propriétaire FICP.

Toutefois, la demande d’une trésorerie supplémentaire doit être enclenchée en même temps avec celle du deuxième rachat de crédit. Si le regroupement de prêts est demandé en ligne, il faut nécessairement indiquer sur le formulaire réservé à cet effet le montant des fonds en supplément désiré.

Qu’est-ce qu’un deuxième rachat de crédit??

On parle de deuxième rachat de crédit lorsqu’un emprunteur qui avait déjà souscrit un rachat de crédit décide une fois encore de faire la demande d’un autre. Un rachat de crédit est destiné à régler l’ensemble des crédits existants pour avoir une seule et unique dette dont le créancier est un seul organisme financier.

Contracter un deuxième rachat de crédit a pour but de rendre moins lourd le paiement des mensualités et de bénéficier d’un taux d’emprunt plus profitable. Le débiteur retrouve l’équilibre de ses finances. De plus, son unique crédit est en adéquation avec sa situation, en ce qui concerne notamment son patrimoine. Il profite également d’une nouvelle trésorerie pour assurer le financement d’un projet.

Pour demander auprès d’une banque un deuxième rachat de crédit, il est important d’observer un délai de 12 mois entre l’emprunt précédent et le nouveau. La règle de délai n’est pas appliquée quand l’emprunt est affecté au pilotage d’un projet nouveau. C’est aussi le cas lorsque le coût du deuxième rachat de crédit est plus élevé que le premier. Si ces conditions sont réunies, n’importe quel propriétaire peut demander un deuxième rachat de crédit même les propriétaires FICP.

Qu’entend-on par propriétaire FICP??

Un propriétaire FICP est une personne ayant des difficultés à solder ses dettes ou ses mensualités. Et pour cela, elle représente un risque éventuel pour les structures de crédit. Le but du fichage au FICP est d’aider le sujet fiché à ne pas se mettre dans une situation de surendettement. C’est une procédure qui dure 5 ans.

Néanmoins, un propriétaire FICP n’est pas interdit de crédit. Malgré le risque d’insolvabilité qui pèse sur lui, sa banque peut décider de lui octroyer un rachat de crédit. Dans ce cas, il est tenu de mettre un bien immobilier en hypothèque. Cela servira de garantie pour l’établissement de crédit. Par conséquent, en cas de non-paiement, elle pourra mettre en vente le bien afin de récupérer ses fonds.

Comment fonctionne une trésorerie supplémentaire dans le cas d’un deuxième rachat de crédit pour propriétaires FICP??

Un propriétaire FICP peut demander et obtenir une trésorerie supplémentaire. Toutefois, cela doit se faire dans des conditions bien précises. Pour avoir une trésorerie supplémentaire avec son deuxième rachat de crédit, le propriétaire FICP doit pouvoir définir les besoins que va couvrir ce montant de plus.

Ces fonds sont octroyés pour une dépense bien précise. Ainsi, il n’est pas question de les orienter vers une destination autre que ce qui est prévu dans le contrat. Le propriétaire emprunteur est alors obligé de fournir des documents justificatifs pour avoir les fonds.

Par ailleurs, il peut arriver qu’aucune utilisation précise de la trésorerie supplémentaire ne soit déterminée. Dans ce cas, elle peut être prise pour réaliser des projets quelconques, sauf ceux à caractère professionnel.

Le propriétaire doit également vérifier que sa demande de ressources supplémentaires ne va pas le mettre dans une situation de surendettement. S’agissant de la banque, elle doit s’assurer que le montant demandé n’augmente pas énormément les mensualités. En outre, elle peut juger le prêteur incapable de payer correctement ses mensualités, à cause du montant supplémentaire. Si c’est le cas, elle choisit de lui attribuer juste une petite somme ou rejette carrément la demande du propriétaire FICP.

C’est seulement quand tous ces critères sont réunis que la requête du propriétaire pourra être validée. Une fois que la demande est acceptée, le propriétaire doit constituer un dossier. Il doit tenir compte de tous les éléments qui entrent en jeu dans sa position de client.

Notons que pour un propriétaire immobilier FICP, la trésorerie supplémentaire peut être colossale compte tenu de la valeur de son bien. En la matière, elle est comprise dans la fourchette de 10 à 15 % de sa dette globale.

C’est une mesure qui vient valoriser le dossier du propriétaire, étant donné que ces créanciers ont la garantie de recouvrer leurs fonds. Cependant, en choisissant d’avoir une trésorerie supplémentaire, on augmente le montant de sa dette.

Une trésorerie supplémentaire est un moyen pour un propriétaire fiché FICP de sortir de sa situation. Ceci, parce que le propriétaire va disposer de suffisamment de fonds pour régler une fois pour de bon ses emprunts. Une fois ses dettes payées, la banque française lèvera sa sanction.

Le propriétaire pourra facilement avoir d’autres emprunts auprès des banques ou structures de crédit sans être obligé de mettre son bien immobilier en garantie. Il pourra aussi payer les dettes contractées avec des particuliers puisque ces types de créances ne sont pas inclus dans le rachat de crédit. De plus, avec ses ressources complémentaires, le propriétaire pourra assurer le financement de ses projets et subvenir à ses besoins quotidiens.

Call Now Button