Un rachat de crédit FICP est un prêt hypothécaire permettant à un débiteur fiché à la BF (Banque de France) de bénéficier d’un nouvel emprunt. Etre propriétaire est donc indispensable

Un rachat de crédit FICP est un prêt permettant à un débiteur fiché à la BF (Banque de France) de bénéficier d’un nouvel emprunt. Cela se fait à un taux plus avantageux et une mensualité réduite. Cependant, l’emprunteur est soumis à certaines restrictions telles que le regroupement de crédit. Tout au long du processus, il bénéficie de l’accompagnement d’un expert pour une solution optimale. Cet article en dit plus sur le FICP et présente le rachat de crédit dans le cas d’un propriétaire fiché FICP.

Array
(
    [from_site_kw] => 
    [from_site_referer] => 
    [from_site_adw] => 
    [ip] => 35.172.217.174
)
1   
Regroupez tous vos crédits en un seul
et diminuez vos mensualités

Condition pour Emprunteurs Locataire et Hébergé : les crédits à racheter doivent être supérieur à 20.000€ (hors trésorerie).

Avez un bien immobilier

Besoin de trésorerie ?

Des champs obligatoires n'ont pas été remplis.

* Champs obligatoires.

Vos informations

Avez vous un co-emprunteur

Pour vous contacter

Des champs obligatoires n'ont pas été remplis.

* Champs obligatoires.

Dernière étape :

Infos de votre co-emprunteur

Avez vous des revenus foncier

Etes vous interdit bancaire ?

Avez vous un code ?

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre d'une demande de financement : rachat de crédit et/ou crédit immobilier.
Les informations que vous nous avez déclarées sont résumées ci-aprés, et ne seront utilisées que par Credimedia, Mandataire Non Exclusif de Banque, partenaire de banques spécialisées.
En aucun cas, celles-ci ne pourront être cédées à des fins commerciales ou marcketing.

Des champs obligatoires n'ont pas été remplis.

* Champs obligatoires.

Rappel sur le FICP

Le FICP a pour définition, Fichier des Incidents de Remboursement des Crédits. Il désigne un registre de la liste des emprunteurs faisant face à des problèmes de crédit et de surendettement. Il s’agit notamment de ceux qui ont encore à leur actif deux mensualités non payées et ceux ayant un découvert bancaire non régularisé. Ces personnes dites «?fichées?» représentent un risque potentiel pour les institutions de prêts.

Les établissements bancaires consultent ce fichier, qui est géré par la Banque de France, avant d’étudier une demande de prêt. Il faut noter que lorsqu’un emprunteur est inscrit dans ce fichier, il est averti par sa banque. Il a alors 30 jours pour remettre les choses dans l’ordre. Au-delà de ce délai, l’inscription devient effective, ceci sur une période de 5 ans.

Cette durée est la même en cas d’incident sur chèque, de 2 ans au plus pour un incident sur carte bancaire et de 8 ans au plus quand il s’agit d’un surendettement. Le seul moyen de lever cette durée est de rembourser le montant restant dû, ce qui n’est pas évident. C’est pour cette raison que la majorité des débiteurs font recours à un rachat de crédit FCIP. Ils passent par l’intermédiaire d’un courtier qui saura plaider leur cause auprès de ces institutions.

Le fonctionnement du rachat de crédits FCIP

Le principe de fonctionnement ne diffère pas tellement de celui du regroupement classique. Il s’agit en effet de la mise en place d’une restructuration. Tous les crédits en cours du moment sont rachetés par l’organisme de crédit. Que ce soit concernant un crédit immobilier, renouvelable, de consommation ou d’autres éléments. Il en découle alors un nouveau crédit avec des mensualités réduites sur une durée assez allongée. Cela permet le remboursement du montant restant dû, afin que le fichage FICP soit levé.

Il est même possible pour le débiteur de financer un projet particulier à l’aide d’une trésorerie qu’il aurait dégagée. L’avantage majeur est que la gestion de son budget lui est désormais simplifiée, le mettant à l’abri de toute déconvenue en rapport avec les dates de prélèvement. Ceux qui bénéficient le plus de ce montage sont ceux qui devaient régler une dizaine de mensualités chaque mois, car les versements ont lieu à différentes dates. Cependant, une seule erreur peut conduire au découvert bancaire. Il faut donc rester vigilant.

Pour le calcul de la nouvelle mensualité, les institutions de prêts se basent sur la somme totale des prêts restants. La demande d’une trésorerie, qui permettra de rembourser les dettes en cours, peut être faite du processus de rachat de crédit. En tant que propriétaire acquitté, cette demande de trésorerie peut servir à financer d’autres projets tels que des travaux de rénovation ou l’achat d’une voiture. En savoir plus sur la simulation rachat crédit propriétaire.

Pour les propriétaires, ce rachat de crédit peut aboutir finalement à un rachat de crédit hypothécaire immobilier. Certains organismes prêteurs font fi du fichage FCIP afin que le regroupement de crédit soit possible. Dans ce cas, il s’agit d’un défichage provisoire. En réalité, ce n’est rien d’autre qu’une façon de gagner en temps avant la présentation en banque. Dans la pratique, le regroupement pour FICP se fait en un certain nombre d’étapes à savoir :

  • Un entretien avec un conseiller qui sera à l’écoute pour tout renseignement relatif au processus. Il faut noter que ce premier entretien est gratuit et n’implique aucun engagement. Les offres adaptées à la situation de l’emprunteur lui seront faites.
  • L’envoi du dossier complet à l’organisme prêteur, si l’entretien s’avère concluant. Ce dossier sera scrupuleusement étudié.
  • L’envoi, par l’organisme prêteur, de la liste des meilleures offres.
  • Un délai légal d’analyse, avec l’aide d’un expert, des diverses offres.
  • La signature du contrat qui vient boucler les démarches.

L’étude de faisabilité peut se faire, avant toutes ces étapes, grâce à une simulation.

Le contexte d’un rachat de crédit FICP

Avec des prêts s’accumulant et souvent dus à un loyer pesant, à des achats excessifs, plus en plus de foyers se retrouvent dans des situations financières critiques. Néanmoins, ces problèmes financiers peuvent être causés par des incidents de la vie tels que le chômage, le veuvage et le divorce qui entrainent une forte diminution des revenus. Ces situations peuvent aboutir à un endettement ou même à un surendettement.

Cela pousse bon nombre d’entre eux à contracter des crédits afin de s’en sortir c’est-à-dire pour maintenir leur pouvoir d’achat. D’autres foyers par contre espèrent se constituer une épargne ou accéder à la propriété. Dans la plupart des cas, la situation tourne mal en aboutissant finalement à un fichage FICP.

Les avantages et les inconvénients du rachat de crédit FICP pour propriétaires

Le tout premier avantage est la levée du fichage. Les fonds dégagés permettent de régler, en plus du montant restant dû des crédits en cours, tout ce qui est impayé. On note également une baisse des mensualités, une augmentation du pouvoir d’achat quotidien et obtention probable d’une trésorerie pour l’amélioration de la qualité de vie.

En ce qui concerne le regroupement de crédits FICP, le diagnostic se fait gratuitement. Il est assuré par un expert du domaine, qui a pour but est de trouver l’offre la plus adaptée à la situation de l’emprunteur. Grâce au rachat FICP, les rejets de prélèvements sont également évités. Cependant, il ne présente pas que des avantages.

Le simple fait d’avoir recours aux services d’un IOB ou d’un courtier constitue un inconvénient de taille. Il n’y a pas vraiment d’alternative puisque ces derniers sont les mieux placés pour trouver une banque apte à accepter l’opération. Les taux d’intérêt, qui sont loin d’être attractifs, constituent un autre inconvénient. Pour les emprunteurs dont la situation est jugée risquée, le rachat de crédit FICP n’est que partiel.

On peut ajouter à tous ces inconvénients l’allongement de la durée d’endettement, la hausse des intérêts et l’augmentation de la durée des crédits. Quand il s’agit d’un rachat de crédit immobilier remboursé d’avance, il faut prévoir une pénalité de 3 %.

Call Now Button