simulation-deuxieme-rachat-credit-proprietaire-tresorerie

Deuxième rachat de crédit avec cette fois ci une trésorerie avec !

Autres articles sur ce sujet :

Le rachat de crédit consiste en un regroupement des différents emprunts en cours en un unique prêt. Lorsqu’une trésorerie est demandée en plus, on parle de rachat de crédit avec trésorerie. Un rachat de crédit permet une renégociation du taux d’emprunt et de la mensualité qui sont revus à la baisse avec un allongement de la durée de paiement. Ce sont ces mêmes raisons qui peuvent pousser un emprunteur à un deuxième rachat de crédit. Cet article en dit plus sur le fonctionnement d’un deuxième rachat de crédit, les conditions pour y accéder et les différentes étapes d’un tel processus.

Deuxième rachat de crédit : qu’est-ce que c’est??

Un deuxième rachat de crédit consiste en un deuxième regroupement de crédits en cours suite au premier. Il faut rappeler que lors d’un rachat de crédits, tous les emprunts souscrits sont rachetés et inclus dans un prêt unique. Le débiteur n’a alors à sa charge qu’une seule mensualité. Le montant est mentionné par le contrat de rachat.

L’intérêt est le même aussi bien pour un deuxième rachat que pour un premier rachat, car tous les emprunts sont regroupés en un seul et étalés sur une période plus longue. Le débiteur retrouve, grâce aux nouvelles conditions, un équilibre financier plus en accord avec sa situation professionnelle.

Une demande de trésorerie supplémentaire est aussi intéressante dans le cas d’un second rachat de crédit. Cette somme en plus est immédiatement disponible, offre une certaine marge à l’emprunteur et est incluse dans le montant total du prêt. Il peut l’utiliser pour la concrétisation de nouveaux projets. Cela sans dépasser sa capacité de remboursement.

Tant que la situation de l’emprunteur le permet, un deuxième rachat de crédit est bien possible. Il faut rappeler que le nombre de regroupements de crédits que l’on peut faire est illimité.

Les délais à respecter entre deux rachats de crédits

Si l’obtention d’un deuxième rachat de crédit est possible, certaines contraintes sont quand même à respecter. Parmi elles, il y a le délai courant entre deux rachats. En effet, il faut au minimum une durée d’un an entre la demande du premier rachat et celle du deuxième rachat. Néanmoins, deux cas de figure font exception à cette règle :

  1. Lorsque l’emprunteur souhaite financer un projet avec le nouveau regroupement de crédits, aucun délai n’est imposé. C’est le cas d’un propriétaire qui souhaite engager des travaux de rénovation imprévus pour son logement.
  1. Cette règle n’est pas non plus appliquée lorsque le montant pris en compte par le second rachat de crédit est plus important que celui pris en compte par le premier.

Les cas dans lesquels un propriétaire peut souscrire à un second rachat de crédits

Tout comme le premier, le second rachat de crédit a pour objectif de réduire les mensualités de remboursement. C’est une alternative pour s’en sortir lorsque la situation de l’emprunteur tend à se déséquilibrer. Voici quelques raisons pouvant conduire à un deuxième rachat de crédits.

  • le désir de bénéficier d’un taux plus bas pour une réduction des charges mensuelles afin d’alléger la dette?;
  • la réalisation d’un remboursement anticipé d’une partie du rachat précédent suite à une reconstitution d’épargne?;
  • l’abaissement du niveau d’endettement lors de l’achat d’un bien immobilier?;
  • le financement d’un nouveau projet, sans pour autant augmenter son taux d’endettement?;
  • le choix d’éviter de recourir à un crédit renouvelable suite à un départ à la retraite, à une perte d’emploi ou à une séparation.

Il faut noter que les propriétaires ont plus de chances d’obtenir un second (et plus) rachat de crédit. Cela est dû au fait que leurs biens peuvent être mis en hypothèque. Toutefois, il faudrait que la valeur de ces biens soit suffisante.

Le fonctionnement d’un deuxième rachat de crédit

Lorsque la condition liée au délai entre deux rachats est respectée, la renégociation de crédit avec les organismes prêteurs peut être entamée. Les discussions servent à éviter que les pénalités de remboursement anticipées affectent le précédent regroupement de crédit. L’emprunteur peut également passer par un intermédiaire, un courtier par exemple, pour faciliter les échanges. Un dossier de faisabilité est transmis.

Les documents à fournir pour un second rachat de crédit (propriétaire)

Qu’il s’agisse d’un deuxième ou d’un nième rachat de crédit, les documents à fournir ne varient que très peu. Pour un propriétaire, il s’agit notamment d’une copie :

  1. de la pièce d’identité
  2. du livret de famille
  3. de la taxe d’habitation
  4. du contrat de mariage
  5. du jugement de divorce
  6. de la taxe foncière
  7. des trois derniers bulletins de salaire et celui de décembre
  8. de l’année précédente l’attestation des allocations familiales ou des APL
  9. du dernier bulletin de pension lorsqu’il s’agit d’un retraité
  10. du dernier avis d’imposition
  11. de l’offre de prêt
  12. du titre de propriété complet
  13. d’estimation agence immobilière ou notaire du bien en question
  14. des relevés bancaires des trois derniers mois
  15. de l’assurance habitation
  16. de l’offre de prêt et tableau d’amortissement des prêts personnels.

En plus de tous ces documents, il faut ajouter le justificatif de domicile, le RIB, le justificatif tout type d’autre revenu, le mandat de recherche de financement.

L’analyse du dossier se fait suivant des critères bien définis à savoir l’étude réactualisée du profil emprunteur, la capacité de remboursement et le taux d’endettement. Après cela, l’organisme prêteur décide de sa recevabilité ou non. Le délai d’instruction se répartit sur une période de 10 jours environ.

Lorsque la demande d’un deuxième rachat provient d’une personne confrontée à des dommages liés à un accident, les banques sont plus réceptives. Si le montant à racheter dépasse le plafond des 200?000 euros, la banque peut demander au propriétaire de souscrire à un prêt hypothécaire.

En cas de recevabilité, une offre de rachat de crédit est transmise à l’emprunteur. Il dispose de façon légale d’une période de réflexion de 10 jours s’il veut racheter des prêts immobiliers. En effet après la signature, l’offre de second rachat est engagée. Les souscripteurs de crédits à la consommation disposent aussi d’une période de rétractation de 14 jours durant lesquels tous les fonds sont bloqués.

Plusieurs sites spécialisés proposent des simulations en ligne. Cela permet à l’emprunteur de faire une comparaison des différentes offres, avec l’aide d’un professionnel si possible, pour choisir la meilleure.

Call Now Button