• Rachat de crédits
  • »
  • Peut-on faire un rachat de crédit immobilier alors qu'on est Banque de France ?

-
Regroupez tous vos crédits en un seul
et diminuez vos mensualités

Condition pour Emprunteurs Locataire et Hébergé : les crédits à racheter doivent être supérieur à 20.000€ (hors trésorerie).

Avez un bien immobilier

Besoin de trésorerie ?

Des champs obligatoires n'ont pas été remplis.

* Champs obligatoires.

Vos informations

Avez vous un co-emprunteur

Pour vous contacter

Des champs obligatoires n'ont pas été remplis.

* Champs obligatoires.

Dernière étape :

Infos de votre co-emprunteur

Avez vous des revenus foncier

Etes vous interdit bancaire ?

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre d'une demande de financement : rachat de crédit et/ou crédit immobilier.
Les informations que vous nous avez déclarées sont résumées ci-aprés, et ne seront utilisées que par Credimedia, Mandataire Non Exclusif de Banque, partenaire de banques spécialisées.
En aucun cas, celles-ci ne pourront être cédées à des fins commerciales ou marcketing.

Des champs obligatoires n'ont pas été remplis.

* Champs obligatoires.

Rachat de crédit immobilier et autres dettes et crédits conso avant la Banque de France !

Autres articles sur ce sujet :

Que ce soit pour construire une résidence principale, une résidence secondaire ou un investissement locatif, le crédit immobilier permet aux particuliers de réaliser leur projet immobilier. Néanmoins, les prêts bancaires peuvent avoir une longue durée de remboursement et certains emprunteurs se retrouvent très vite confronter au poids de leur dette.

Le rachat de crédits immobilier intervient dès lors pour réguler la situation et offrir une solution rentable aux clients. Que retenir du rachat de crédits immobilier en Banque de France ?

Notion de rachat de prêt immobilier

Le rachat de crédits est un montage financier qui consiste à regrouper plusieurs prêts contractés en un seul et unique crédit. Il a pour objectif de réduire le montant des mensualités de paiement. Il est donc possible de réunir un découvert bancaire avec un prêt immobilier conséquent pour la signature d’un compromis de vente afin de finaliser l’achat d’un bien immobilier.

En outre, les contraintes liées aux différents types de prêts de même nature s’appliquent au nouveau crédit obtenu. De plus, ledit crédit est soumis aux principes du Taux Annuel Effectif Global (TAEG).

Il convient également de faire la différence entre le rachat de crédits immobilier et la renégociation de crédit immobilier. En effet, le remplacement d’un crédit logement contracté par un nouveau prêt à un taux de remboursement moins élevé peut se faire suivant deux modalités.

Par conséquent, lorsque l’opération est effectuée auprès d’un même organisme prêteur, avec de meilleures conditions de crédit, on parle de renégociation de crédit immobilier. Par contre, si elle concerne une autre banque ou d’autres partenaires bancaires, il s’agit d’un rachat de prêt immobilier.

Les conditions préalables au rachat de crédits immobilier

De nombreux aspects entrent en considération dans le cadre d’un rachat de prêt immobilier. Ainsi, la durée qu’il reste à courir au prêt en cours doit impérativement dépasser celle déjà écoulée. De même, seuls les prêts à long terme peuvent faire l’objet d’un rachat.

Un tel préalable s’explique par le fort taux d’intérêt remboursé au banquier durant les premières années du crédit. En outre, le capital emprunté restant dû dudit prêt à long terme doit être d’un montant significatif.

Le mécanisme de rachat d’un prêt immobilier

Lors d’un rachat de crédits immobilier, un nouveau crédit est consenti en lieu et place de plusieurs autres prêts. Les caractéristiques de ce crédit viennent remplacer ceux des prêts antérieurs. Le particulier cherchera donc à emprunter à un taux préférentiel afin de diminuer au maximum la dette et éviter les pénalités.

De plus, la durée de vie du prêt change. Cette situation conduit à de nouvelles modalités de remboursements pour le particulier. Le rachat du crédit prendra donc en considération le niveau d’endettement du client ainsi que sa capacité de remboursement du crédit.

La décision du rachat appartient à l’emprunteur. De ce fait, il devra analyser la situation d’évolution du taux d’intérêt avant de se décider. Lorsque les taux pratiqués actuellement sont inférieurs aux taux négociés à l’origine, le coût total du nouveau crédit sera inférieur à celui des crédits existants. Un rachat de crédits entrainera donc une diminution des mensualités de paiement. Précisons qu’il peut y avoir les taux variables et les taux fixes.

En d’autres termes, les nouveaux taux appliqués sur le prêt global, cumulés au rééchelonnement de la dette réduisent les charges de remboursement du client. Ce dernier devra donc effectuer le rachat du crédit immobilier avantageux sans attendre.

Toutes choses étant égales par ailleurs, si les taux actuels sont supérieurs aux taux à l’origine, le coût du nouveau prêt est plus élevé. Le rachat du crédit s’avère dans ce cas bien moins intéressant.

Autrement dit, les modalités de remboursement du prêt diminuent suite à l’augmentation de la durée de vie du crédit. Par contre, le paiement se fera à un taux plus coûteux. L’emprunteur n’a alors aucun intérêt dans le rachat de ce prêt immobilier.

La procédure du rachat de crédits immobilier

Le rachat du prêt commence par une demande en ligne. Elle consiste à remplir un formulaire pour renseigner la banque sur la situation personnelle et la situation financière du client. Vous aurez à donner des précisions sur votre situation professionnelle : arrêt de travail, perte d’emploi, etc. Une fois la requête acceptée, le dossier de rachat de crédit immobilier est constitué avec toutes les pièces exigées par le conseiller client. Ce dossier est transmis au service d’analyse des rachats de crédit pour un aval définitif en fonction du premier taux, votre capacité d’emprunt et votre éventuel apport personnel.

Par la suite, les fonds liés au rachat sont débloqués. À cette étape, le nouveau prêteur émet un chèque ou effectue un virement bancaire à l’ordre des anciens créanciers pour solder le remboursement. Le rachat prendra ensuite effet à partir du mois suivant la transaction.

Le choix de l’intermédiaire financier

Le principe premier du rachat de crédits immobilier est la mise en concurrence des établissements bancaires. Qu’il fasse partie ou non du portefeuille client de la Banque de France, ou qu’il s’agisse de la banque elle-même, l’emprunteur peut choisir n’importe quel établissement pour effectuer son rachat.

De ce fait, il opère un choix efficient basé sur le meilleur intérêt possible au regard du taux d’endettement. Pour y arriver, le client pourra lui-même mener les négociations auprès du banquier de son choix. Dans ce cadre, il peut faire une comparaison des établissements de crédit par une simulation de prêt. La consultation des plateformes à l’instar d’un comparateur ou d’un guide du crédit permet de faire des simulations en ligne sans engagement.

Le courtier en prêt immobilier, intermédiaire spécialisé dans les opérations financières, peut mener à bien les négociations de rachat pour l’emprunteur. Il pourra notamment convenir d’un meilleur taux d’intérêt auprès des institutions bancaires.

En raison de sa connaissance du marché immobilier, le courtier est capable de déterminer le moment opportun pour un rachat de prêt en fonction des taux des crédits immobiliers. Il présente également de nombreux dossiers aux services bancaires. Ce dernier a donc accès à de meilleures offres que les clients.

Sa maîtrise de la procédure permettra d’éviter les erreurs lors de la demande de rachat. Le risque de rejet du dossier est donc minimisé. Bien que nécessitant une commission de courtage, il est recommandé de choisir un courtier dans le cadre du rachat d’un crédit immobilier.

Quels sont les frais liés au rachat d’un prêt immobilier ?

En dépit de ses nombreux avantages, le rachat du crédit immobilier reste une opération bancaire. Il nécessite alors quelques frais de dossier à prendre en compte. En effet, il s’agit d’une anticipation de remboursement. Le coût de remboursement dépend dès lors du capital restant dû qui, rappelons-le, constitue un montant significatif.

L’opération de rachat peut nécessiter l’intervention d’un ou de plusieurs notaires, ce qui engendre des frais de notaire. Cette situation se présente dans le cas du rachat de crédits hypothécaire. Ce mode de rachat nécessite l’hypothèque d’un bien immeuble pour faciliter l’obtention des fonds.

En outre, le dépôt et l’étude des dossiers de la demande de financement sont subordonnés au paiement de frais de dossiers. À tout cela viennent s’ajouter différents frais annexes. Ceux-ci sont notamment liés aux tarifs appliqués par le nouvel établissement bancaire choisi par l’emprunteur ou son courtier.

Il peut toutefois s’agir d’une hausse des prix de l’assurance de prêt immobilier si vous avez souscrit à un contrat d’assurance non avantageux. S’il en est ainsi, vous pouvez opter pour une délégation d’assurance si vous investissez dans le neuf en conformité à la loi hamon.


logo cnil Credimedia

Vos informations ne seront utilisées que pour l'usage exclusif de Crédimedia, Mandataire non exclusif en opérations de banque et services de paiement & en assurance sous le n° ORIAS 08040514 (www.orias.fr). Société soumise au contrôle de l'Autorité de Contrôle Prudentiel et Résolution (ACPR), dont l'adresse est sis 4 Place de Budapest, CS 92459, 75436 Paris Cédex 09 téléphone : 01 49 95 40 00 site :
www.acpr.banque-france.fr.
« Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager » « Vous disposez d’un délai de rétractation de 14 jours suivant la signature de votre contrat pour renoncer à votre crédit. »

« La baisse de la mensualité entraîne l’allongement de la durée de remboursement. Elle doit s’apprécier par rapport à la durée restant à courir des prêts objets du regroupement.» Aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou de plusieurs prêts d'argent.»

Vous pouvez vous désabonner à tout moment en nous envoyant un mail à : confidentialite@credimedia.com

Le présent site a fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous N° 1083712. A ce titre, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés").

Pour l'exercer, adressez-vous à :
CREDIMEDIA
Service Clients
235, avenue des Mouettes
06700 ST LAURENT DU VAR
reclamations@credimedia.com

Avis des utilisateurs sur Le Petit Poucet du Crédit Note moyenne : 9.3 sur 10 basés sur 389 avis vérifiés.
Informations et guides

Vous envoyez votre formulaire de demande de rachat de crédits

Informations et guides

Vous recevez une proposition gratuite et sans engagement

Informations et guides

Nous déposons votre dossier de demande en banque pour acceptation

Informations et guides

Vous signez votre crédit unique de substitution