En savoir plus sur le rachat de crédit hypothécaire après une séparation

  • Le Petit Poucet du Crédit »
  • Rachat de crédits
  • »
  • En savoir plus sur le rachat de crédit hypothécaire après une séparation

RACHAT CREDIT : SIMULATION GRATUITE,
PROPOSITION DANS L'HEURE, SANS ENGAGEMENT. FORMULAIRE SECURISE.

Trois petites choses à savoir pour réussir son rachat de crédits !

1) Un rachat de crédits est un moyen de fusionner en un seul crédit :

  • Vos crédits (voiture, travaux, crédits à la consommation...)
  • Votre prêt immobilier.
  • Vos dettes dans les magasins et chez les commerçants.

2) Les avantages d'un rachat de crédits sont multiples :

  • Vous diminuez la mensualité globale de vos crédits.
  • Vous payez une seule mensualité à un seul interlocuteur pour l'ensemble de vos prêts.
  • Vous pouvez demander une trésorerie complémentaire.

3) Les rachats crédits sont proposés par des banques spécialisées. Vous pouvez les contacter par l'intermédiaire d'un courtier qui :

  • Vous guidera dans les démarches.
  • Montera et présentera votre dossier de rachat de crédits.
  • Comparera les taux entre les banques pour trouver le plus bas.

A noter que si la mensualité diminue, la durée du crédit s'allonge, ce qui fait que le coût global du crédit est finalement plus important.

Voilà, vous savez tout ! Vous pouvez maintenant démarrer votre demande de rachat de crédit au meilleur taux :

RACHAT CREDIT : SIMULATION GRATUITE,
PROPOSITION DANS L'HEURE, SANS ENGAGEMENT. FORMULAIRE SECURISE.

Autres articles sur ce sujet :

De façon générale, la majorité des couples font leurs projets à deux. Cela compte également pour le crédit immobilier ou tout autre type de prêt. Il arrive que des cas de divorces, de séparation ou de dissolution surviennent en ayant pour conséquence des bouleversements dans la vie du ménage en question. Toutefois, cela ne dispense pas les conjoints ou partenaires de rembourser leur dette. Cet article en présente plus sur le rachat de crédit hypothécaire après une séparation ainsi que quelques solutions et alternatives dans ce genre de situation.

La redistribution des crédits en cas de séparation

Face à un divorce, à une dissolution de pacs ou à une séparation, il est souvent nécessaire que des partenaires revoient leur budget. Cela s’explique par le fait que tout ce qui appartenait autrefois aux deux doit maintenant être divisé. Ce qui veut dire que chacun doit assumer ses dépenses de son côté.

Par exemple, la majorité des couples souscrivent à un prêt immobilier en commun lorsqu’il est question de leur habitation. Chacun d’eux est alors co-emprunteur et se porte garant du prêt jusqu’à ce qu’il soit remboursé. Il est donc important que le couple se désolidarise du crédit lorsque la rupture intervient. Néanmoins, pour y arriver, la banque doit donner son accord.

La totalité des crédits pris en commun est à solder et redistribuer entre les anciens conjoints, même ceux pris individuellement pour des biens en commun. Pour un crédit hypothécaire, trois solutions se présentent à eux. Il s’agit de :

  • La vente du bien, dans le cas d’un régime de séparation de biens, après quoi chacun reçoit sa part en fonction de son investissement et après le solde de crédit immobilier. Ce type de transaction doit être supervisée par un notaire ou une agence immobilière ;
  • La garde en indivision du bien, pour une durée de cinq ans renouvelables, lorsque les anciens conjoints se sont séparés en de bons termes. Ils ont alors le libre choix concernant l’organisation du remboursement de la dette en cours et l’usage du bien ;
  • Le rachat de la part de l’autre conjoint. Cette décision peut être volontaire comme elle peut provenir de la décision d’un juge.

Cette dernière solution encore appelée rachat de soulte est la plus adéquate lorsque l’un des conjoints souhaite entrer en possession intégrale du bien acquis en commun. Au cours de ce procédé, une certaine somme est versée au copropriétaire vendant son bien en guise de compensation. Il s’agit de la soulte.

Bien que l’opération soit assez simple, quelques étapes sont à respecter. Entre autres, il faut qu’une estimation au plus juste du bien soit faite, de manière à ce qu’aucun des deux partis ne se sente mis de côté. Le meilleur moyen d’y arriver étant de faire appel à un spécialiste de l’immobilier. Étant en dehors de l’affaire et non influencer, il pourra faire une bonne estimation. C’est grâce à cette dernière que le montant du rachat de soulte sera déterminé.

Il faut noter que le nouveau crédit mentionne seulement le nom de l’unique propriétaire et pourra même inclure le financement d’un nouveau projet ou une trésorerie complémentaire. Ceci à condition que les revenus du nouveau propriétaire le permettent. Les mensualités sont également fixées en fonction de ces revenus. Toutes ces démarches lui permettent de retrouver un certain équilibre financier.

Quelques points essentiels pris en compte pour un rachat de crédit hypothécaire après séparation

Même après un divorce, les conjoints doivent toujours garder à l’esprit que certaines des dettes contractées sont à rembourser dans leur intégralité. Celles déjà payées ne sont pas pour autant effacées. Comme cela a été précisé plus haut, l’un des partis pour vouloir garder l’ensemble du bien acquis à deux. En plus du fait que l’ancien conjoint qui cède sa part reçoit une compensation, la convention de divorce doit absolument stipuler toutes les informations concernant la partie qui reprend le bien. Les points suivants sont à considérer :

  • le conjoint cédant sa part doit donner son accord dans le cadre de la restructuration des dettes ;
  • au cas l’un des anciens conjoints choisit la rente, cette charge sera ajoutée au rachat de crédit et s’appesantira sur le taux d’endettement de celui d’entre eux qui reprend le crédit ;
  • la garantie hypothécaire est possible pour sortir d’un éventuel endettement.

Il faut noter que tant que le divorce est en instance aucune démarche ne peut être effectuée. La soulte, le montant à verser à l’autre parti, peut être incluse dans le montant de la trésorerie supplémentaire.

Les solutions en cas de refus du rachat de crédit après séparation

Il est possible de la demande de rachat de crédit hypothécaire d’un emprunteur soit rejetée. Néanmoins, d’autres alternatives s’offrent à lui. Il est en effet conseillé de solliciter les services d’un courtier spécialiste des rachats de crédits difficiles. Grâce à son statut de mandataire non exclusif des banques, il pourra dénicher l’offre la plus abordable et la plus adaptée au profil de son client. Ses connaissances lui permettent de connaitre les positions des différentes banques sur ce type de rachat ainsi que les arguments à apporter pour l’admission de la demande.

Outre cette possibilité, le courtier peut également parcourir l’ensemble des organismes qui proposent cette solution financière. Il peut s’agir des organismes de crédit comme des établissements bancaires. Cependant, cette pratique présente un risque. Lorsque le dossier est de nouveau refusé malgré toutes ces démarches, il ne peut être représenté que dans 6 à 9 mois. Alors que le nombre de restructurations proposé par la majorité des organismes financiers est très limité.

Pour ne rien améliorer, plus l’accès à la sortie d’endettement est prolongé, plus les difficultés et les pénalités encombrent l’emprunteur. Les chances que ce même dossier aboutisse sont donc considérablement réduites. Ainsi, dès qu’un nouveau refus se présente, le mieux pour l’emprunteur c’est de se tourner vers d’autres courtiers, de préférence un mandataire non exclusif afin que celui-ci redirige le dossier vers une banque qui pourra l’accepter.

En fonction de leur volonté et de leur situation, il revient à chaque couple de décider de la solution qui les avantage le mieux. Que ce soit un rachat de crédit hypothécaire, une conservation du bien commun en indivision ou un rachat de soulte. Toutefois, le rachat de crédit hypothécaire apparait comme la meilleure solution dans la plupart des cas.


Le surendettement n'est pas une fatalité ! Le regroupement de crédits (crédit auto, prêt personnel, crédits en cours, plusieurs crédit...) est une solution efficace pour se sortir d'une situation financière difficile. Les frais de dossier sont généralement inclus dans les rachats de prêts. Démarrez rapidement votre simulation de rachat de crédit via notre comparateur et commencez rapidement la renégociation pour obtenir un nouveau crédit. Notez que si les mensualités sont plus petites, la durée du prêt est trallongé, au final le coût total (montant total) est supérieur à la somme des crédits.

logo cnil Credimedia

Vos informations ne seront utilisées que pour l'usage exclusif de Crédimedia, Mandataire non exclusif en opérations de banque et services de paiement & en assurance sous le n° ORIAS 08040514 (www.orias.fr). Société soumise au contrôle de l'Autorité de Contrôle Prudentiel et Résolution (ACPR), dont l'adresse est sis 4 Place de Budapest, CS 92459, 75436 Paris Cédex 09 téléphone : 01 49 95 40 00 site :
www.acpr.banque-france.fr.
« Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager » « Vous disposez d’un délai de rétractation de 14 jours suivant la signature de votre contrat pour renoncer à votre crédit. »

« La baisse de la mensualité entraîne l’allongement de la durée de remboursement. Elle doit s’apprécier par rapport à la durée restant à courir des prêts objets du regroupement.» Aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou de plusieurs prêts d'argent.»

Vous pouvez vous désabonner à tout moment en nous envoyant un mail à : confidentialite@credimedia.com

Le présent site a fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous N° 1083712. A ce titre, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés").

Pour l'exercer, adressez-vous à :
CREDIMEDIA
Service Clients
235, avenue des Mouettes
06700 ST LAURENT DU VAR
reclamations@credimedia.com

Avis des utilisateurs sur Le Petit Poucet du Crédit Note moyenne : 9.3 sur 10 basés sur 389 avis vérifiés.
Informations et guides

Vous envoyez votre formulaire de demande de rachat de crédits

Informations et guides

Vous recevez une proposition gratuite et sans engagement

Informations et guides

Nous déposons votre dossier de demande en banque pour acceptation

Informations et guides

Vous signez votre crédit unique de substitution