Peut-on obtenir un prêt hypothécaire lorsqu'on est retraité ?

  • Le Petit Poucet du Crédit »
  • Rachat de crédits
  • »
  • Peut-on obtenir un prêt hypothécaire lorsqu'on est retraité ?

RACHAT CREDIT : SIMULATION GRATUITE,
PROPOSITION DANS L'HEURE, SANS ENGAGEMENT. FORMULAIRE SECURISE.

Trois petites choses à savoir pour réussir son rachat de crédits !

1) Un rachat de crédits est un moyen de fusionner en un seul crédit :

  • Vos crédits (voiture, travaux, crédits à la consommation...)
  • Votre prêt immobilier.
  • Vos dettes dans les magasins et chez les commerçants.

2) Les avantages d'un rachat de crédits sont multiples :

  • Vous diminuez la mensualité globale de vos crédits.
  • Vous payez une seule mensualité à un seul interlocuteur pour l'ensemble de vos prêts.
  • Vous pouvez demander une trésorerie complémentaire.

3) Les rachats crédits sont proposés par des banques spécialisées. Vous pouvez les contacter par l'intermédiaire d'un courtier qui :

  • Vous guidera dans les démarches.
  • Montera et présentera votre dossier de rachat de crédits.
  • Comparera les taux entre les banques pour trouver le plus bas.

A noter que si la mensualité diminue, la durée du crédit s'allonge, ce qui fait que le coût global du crédit est finalement plus important.

Voilà, vous savez tout ! Vous pouvez maintenant démarrer votre demande de rachat de crédit au meilleur taux :

RACHAT CREDIT : SIMULATION GRATUITE,
PROPOSITION DANS L'HEURE, SANS ENGAGEMENT. FORMULAIRE SECURISE.

Autres articles sur ce sujet :

Le prêt hypothécaire demeure un crédit ouvert à n’importe quel type de personnes sous certaines conditions. En effet, les retraités sont aussi éligibles aux crédits hypothécaires. Ce prêt ne serait possible pour ceux qui ont accédé à leur retraite que suivant des critères précis. Comment obtenir un prêt hypothécaire pendant sa retraite ?

Quel est le mécanisme du fonctionnement d’un crédit hypothécaire ?

Un prêt hypothécaire consiste à garantir un ou plusieurs bien(s) immobilier(s) pour obtenir un crédit. De façon plus explicite, le débiteur cède des immeubles de son patrimoine au profit du créancier pour obtenir un emprunt. Ce débiteur doit être l’ultime propriétaire de ce ou ces biens immeuble(s). Ensuite, l’organisme financier qui accepte cette hypothèque ne pourra déposséder le débiteur du titre de propriété qu’en cas de défaillance.

Cela dit, tant que l’emprunteur n’a pas manqué de s’acquitter de sa dette, il reste propriétaire de son bien. Toutefois, l’inobservation des clauses conventionnelles de l’hypothèque par l’emprunteur peut amener l’institution financière à saisir puis vendre l’immeuble. L’hypothèque constitue juste une assurance pour le créancier de recouvrer sa créance en cas de défaillance du débiteur.

Elle protège donc le créancier des débiteurs de mauvaise foi. Il s’agit en effet d’un excellent moyen de pression pour amener le demandeur à procéder rapidement au remboursement de sa dette. Ainsi, il pourra minimiser tout risque de perdre son immeuble. Il est important de retenir que le bien immeuble, objet de l’hypothèque doit avoir une valeur équivalente à la somme du crédit demandé.

Par ailleurs, les prêts hypothécaires sont en réalité destinés aux propriétaires d’immeubles. En conséquence, celui qui ne dispose pas d’un immeuble ne peut pas recourir au crédit hypothécaire. L’hypothèque représente alors le gage de toute personne physique ou morale aspirant à ce type de prêt. Évidemment, cette personne doit jouir de toute sa faculté civique et clinique.

Quel est l’impact d’un prêt hypothécaire sur les retraités ?

La garantie d’un bien immobilier dans l’arène des finances présente de nombreux avantages qui ne cessent d’émerveiller, surtout les débiteurs. Néanmoins, admettons qu’aucune des deux parties à l’hypothèque n’en sort perdante. Le créancier recouvre sa créance en dépit de ce qui se passe et le demandeur profite de son prêt. Ainsi, les bienfaits de cet emprunt se présentent comme suit :

  • Le libre choix est laissé au débiteur de présenter n’importe quel immeuble de son patrimoine. Cet immeuble doit cependant être proportionné au crédit demandé. C’est la meilleure chose qui peut arriver à un propriétaire ambitieux.
  • L’hypothèque pourrait dispenser l’emprunteur de toute souscription à une quelconque assurance. Elle allège ainsi la procédure administrative. Il ne va plus se soucier du type d'assurance à choisir pour être mieux protégé.
  • La caution ne serait certainement plus une nécessité. L’hypothèque tient lieu de caution et couvre le débiteur et/ou le créancier en même temps.
  • L’échéance du remboursement est établie suivant une période assez importante. Elle facilite ainsi le paiement au prêteur.
  • La possibilité d’un emprunt aussi élevé que l’hypothèque. Elle permet à l’emprunteur de réaliser de grands investissements.
  • Un emprunt qui s’adapte à la faculté financière ou économique de n’importe quel propriétaire d’immeuble.
  • Son ouverture à toute personne physique comme morale. Ainsi, ce prêt ne souffre d'aucune discrimination dans le rang des propriétaires d’immeuble. Il ne privilégie pas non plus les sociétés ou entreprises sur les individus.
  • L’hypothèque est utile pour servir dans tout domaine. L’emprunteur peut allouer ce crédit à ses besoins personnels ou à ceux de ses proches.

Un crédit hypothécaire est-il envisageable une fois à la retraite ?

En réalité, aucune catégorie ou tranche d’âge n’est écartée du prêt hypothécaire, sauf ceux que la loi juge irresponsables. Ainsi, bon nombre souscrit à ce régime juste avant leur retraite. La plupart excèdent la cinquantaine d’âges et pourraient représenter environ une vingtaine sur cent à souscrire à ce prêt. Malheureusement, ce nombre chute considérablement puisque les véritables retraités ne s’y intéressent pas.

Les établissements de financement ont pour objectif de prêter à des gens capables de rembourser. Cela dit, il est clair qu’avec les séniors, ils prennent d’énormes risques. La capacité et la sécurité du retraité constituent un enjeu majeur pour les banques au détriment du projet immobilier. Majoritairement, les retraités ont une stabilité économique et financière avec de grandes réalisations. Ainsi, ceux qui arrivent à la retraite bénéficient de toute l’attention des banques.

Par ailleurs, l’institution financière prend même en considération, pendant l’étude de la demande, le rétrécissement du revenu du demandeur. En effet, elle réduit considérablement le paiement pendant la retraite dans une fourchette de pourcentage. C’est dire que plus le revenu du retraité est maigre, plus la mensualité de sa dette est réduite.

La possibilité de crédit hypothécaire sans apport est accordée aux séniors. À juste titre, nombreuses sont les raisons qui obligent à se déposséder de son apport. Toutefois, le retraité peut toujours contracter une hypothèque malgré sa complexité. Il lui faudra simplement mettre à jour son dossier dans le respect strict des règles d’emprunt bancaire.

Les conditions d’obtention d’un prêt hypothécaire pendant sa retraite

Les crédits hypothécaires sont ouverts à tout le monde pourvu que le demandeur réponde objectivement aux exigences de cet emprunt. En effet, il reste accessible à tout retraité ayant un revenu ou un apport conséquent pour souscrire à ce crédit. Tous ceux qui ont soixante ans et plus peuvent y adhérer suivant des conditions de l’organisme financier. La banque fixe cependant un coût élevé pour l’assurance décès-invalidité et des conditions radicales.

En fait, l’établissement bancaire se préserve des risques éventuels de maladies en haussant le tarif assurance. Il pourra recouvrer sa créance en cas de décès du souscripteur. Ainsi, les organismes prêteurs présentent des assurances groupes négociées aux demandeurs qui doivent communier les risques entre membres. Pourtant, l’assurance décès-invalidité pose problème dès 65 ans. Elle ne pourra donc plus protéger au-delà des 75 ou 80ans. Il faudra dans ce cas penser à un mécanisme spécifique pour prendre en compte les plus de 80ans.

À ce propos, la délégation d’assurance couvre jusqu’à 90 ans environ. Cependant, les frais d’assurance débiteur sont importants et peuvent être au-dessus du taux d’usure. Cela sous-entend que les souscripteurs sont en marge de financement en cas de maladie grave. En outre, les emprunts-retraite peuvent être garantis par un nantissement ou une caution pour pallier ce problème.

Lorsque la mort survient, l’organisme financier devient bénéficiaire de l’assurance ou peut prendre une hypothèque sur le bien immeuble du souscripteur. Il jouit également des prérogatives d’assurer le conjoint en bon état de santé ou moins âgé.


Le surendettement n'est pas une fatalité ! Le regroupement de crédits (crédit auto, prêt personnel, crédits en cours, plusieurs crédit...) est une solution efficace pour se sortir d'une situation financière difficile. Les frais de dossier sont généralement inclus dans les rachats de prêts. Démarrez rapidement votre simulation de rachat de crédit via notre comparateur et commencez rapidement la renégociation pour obtenir un nouveau crédit. Notez que si les mensualités sont plus petites, la durée du prêt est trallongé, au final le coût total (montant total) est supérieur à la somme des crédits.

logo cnil Credimedia

Vos informations ne seront utilisées que pour l'usage exclusif de Crédimedia, Mandataire non exclusif en opérations de banque et services de paiement & en assurance sous le n° ORIAS 08040514 (www.orias.fr). Société soumise au contrôle de l'Autorité de Contrôle Prudentiel et Résolution (ACPR), dont l'adresse est sis 4 Place de Budapest, CS 92459, 75436 Paris Cédex 09 téléphone : 01 49 95 40 00 site :
www.acpr.banque-france.fr.
« Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager » « Vous disposez d’un délai de rétractation de 14 jours suivant la signature de votre contrat pour renoncer à votre crédit. »

« La baisse de la mensualité entraîne l’allongement de la durée de remboursement. Elle doit s’apprécier par rapport à la durée restant à courir des prêts objets du regroupement.» Aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou de plusieurs prêts d'argent.»

Vous pouvez vous désabonner à tout moment en nous envoyant un mail à : confidentialite@credimedia.com

Le présent site a fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous N° 1083712. A ce titre, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés").

Pour l'exercer, adressez-vous à :
CREDIMEDIA
Service Clients
235, avenue des Mouettes
06700 ST LAURENT DU VAR
reclamations@credimedia.com

Avis des utilisateurs sur Le Petit Poucet du Crédit Note moyenne : 9.3 sur 10 basés sur 389 avis vérifiés.
Informations et guides

Vous envoyez votre formulaire de demande de rachat de crédits

Informations et guides

Vous recevez une proposition gratuite et sans engagement

Informations et guides

Nous déposons votre dossier de demande en banque pour acceptation

Informations et guides

Vous signez votre crédit unique de substitution