meilleur-taux-rachat-credit-proprietaire-ficp

Aucune solution avec un fichage pour un crédit immobilier : pas de rachat de crédit dans ce cas là !

Autres articles sur ce sujet :

Le rachat de crédit s’avère être une solution avantageuse dans de nombreuses situations. C’est une opération qui permet, entre autres, la mise en place de nouveaux projets et qui est destinée à toute personne. Que ce soit un propriétaire ou un locataire de logement, tout le monde peut en tirer profit. Cependant, elle présente aussi des inconvénients, surtout lorsque l’on est face à des difficultés de remboursement. Entre autres, on peut citer l’affichage du nom de l’emprunteur sur le FICP. Dans de telles situations, il lui sera désormais difficile de trouver un contrat de regroupement de prêts. Néanmoins, il existe encore quelques alternatives qu’il peut suivre, surtout quand il est titulaire d’un bien immeuble. Comment peut-il alors s’arranger pour obtenir un rachat de crédit au meilleur taux ?

Que savoir à propos du FICP ?

Le FICP est un acronyme qui désigne le Fichier des Incidents de Crédits aux Particuliers. Il s’agit donc d’un document qui mentionne le nom des emprunteurs qui présentent une incapacité à rembourser leur dette. Il ne distingue personne. Un locataire de logement ou un propriétaire peut voir son identité inscrite sur ce fichier.

Cependant, les conséquences qu’il présente dépendent d’un emprunteur à un autre. De ce fait, une personne hébergée ou un locataire fiché n’a plus le privilège de contracter un rachat de crédit.

Par contre, un propriétaire qui a son nom inscrit dans le FICP a toujours cette possibilité, mais à une seule condition. Il faudrait alors qu’il soit en mesure de fournir une hypothèque en guise de garantie du prêt. La seule nuance à souligner est que le bien en question ne doit pas faire partie de ceux qui apparaissent sur le FICP. Dans les faits, les particuliers fichés ne peuvent pas avoir accès au FICP.

Seuls les services financiers de la poste et les organismes de prêts sont habilités à consulter ce document. Toutefois, le propriétaire peut se rendre au guichet de la Banque de France afin de manifester son droit d’accès au FICP. Dans ces cas, les informations dont il a besoin lui seront communiquées oralement.

Quand est-ce que l’on devient fiché au FICP ?

Comme il a été signifié plus haut, le fichage intervient lorsque l’on est incapable d’honorer son contrat de prêt. Pour être plus précis, un défaut de paiement de deux mensualités suffit pour être fiché. L’emprunteur bénéficie néanmoins d’un délai de 30 jours dans le but de se mettre à jour. À défaut de saisir cette opportunité, il sera fiché pendant 5 ans.

Une telle situation entraîne aussi la suppression de certains privilèges. Ainsi, le propriétaire ne sera plus, par exemple, autorisé à avoir des découverts bancaires. Fort heureusement, il existe une dernière alternative qui peut le tirer d’affaire. Il s’agit, bien évidemment, du rachat de crédit.

Rachat de crédit FICP : qu’est-ce que c’est ?

Le rachat de crédit FICP fonctionne exactement comme un regroupement de prêts classiques. En effet, il s’agit d’une solution financière selon laquelle un emprunteur rassemble tous ces crédits préalablement contractés en un seul et unique. Grâce à ce nouveau crédit, le propriétaire pourra rembourser la totalité de ses dettes à travers un seul prêt. En effet, cette alternative financière offre la possibilité de négocier le taux. De ce fait, le client-propriétaire pourra demander à la banque de le revoir à la baisse.

De la même manière, il est possible qu’il obtienne cet accord de prêt avec une durée de remboursement assez importante. Dans les normes, cette période ne peut excéder 25 ans. Grâce à cela, il pourra s’acquitter convenablement de l’ensemble de ses dettes tout en s’adaptant à son nouveau budget.

En outre, il lui est possible de regrouper plusieurs crédits de différentes natures. De ce fait, un crédit immobilier et un crédit à la consommation peuvent faire objet de rachat de crédit. Il est aussi permis de rassembler des découverts et des créances afin de former un seul prêt. Cependant, ce type de crédit présente certaines conditions qui lui sont propres. De ce fait, les chèques sans provision qui dépassent un montant donné ne sont plus acceptés au moment de la demande.

Aussi, il faudrait que l’emprunteur soit obligatoirement titulaire d’un bien immeuble. C’est d’ailleurs la première règle à respecter pour bénéficier du rachat. Il existe également plusieurs autres critères qu’il va falloir remplir avant de tirer profit de cette alternative financière.

Comment obtenir un rachat de crédit FICP à un meilleur taux ?

Avant de contracter un rachat de crédit FICP, il faut s’assurer de bien négocier deux volets : la durée de remboursement et le taux. Toutefois, ce dernier élément est celui qui est le plus important. En effet, on ne peut qualifier un regroupement de prêts de réussi sans que le taux d’intérêt soit convenablement négocié. Il faudrait qu’il soit revu à la baisse afin de réduire les mensualités du crédit.

En la matière, il existe plusieurs possibilités pouvant permettre d’atteindre cet objectif. Pour commencer, il faut procéder au choix de plusieurs établissements de prêts. Chacun de ces derniers offre leur service suivant des critères qui leur sont propres. Ainsi, on peut retrouver des organismes de prêt qui accordent des rachats à des taux plus avantageux que d’autres. D’où l’importance de faire leur comparaison avant de sélectionner l’idéal.

Pour y arriver, on effectue des sondages afin de recenser ceux qui sont les plus favorables. Ensuite, on choisit celui qui offre le meilleur taux. Bien entendu, cette tâche nécessite une certaine expertise dans le domaine. Au cas où l’on ne serait pas un professionnel sur le plan immobilier, il est aussi possible de se fier à la simulation. C’est une solution qui permet également de confronter plusieurs offres de prêt afin d’en choisir l’idéal. Celle-ci se fait avec des outils qu’on obtient en ligne. Cela n’exige aucune inscription et est gratuit.

Par ailleurs, il est aussi envisageable de faire appel à un courtier. Celui-ci est un agent qui sert d’intermédiaire entre l’emprunteur et l’organisme de prêt. Compte tenu de son expertise et de ses différents contacts, il est en mesure de trouver un rachat de crédit négocié à un taux meilleur. Grâce à ses relations, il peut même obtenir un accord de prêt avec un taux d’intérêt plus bas que ce qui s’observe sur le marché.

Call Now Button