echeances-rachat-credit-conso-important

Connaître ses échéances après un rachat de crédit important ? Réponse dans l’heure !

Les crédits à la consommation sont utiles pour financer des besoins d’argent ou des projets. Avec le temps, ces crédits finissent par s’accumuler, ce qui peut poser beaucoup de difficultés. Aux nombre de ces dernières, il y a les mensualités de remboursement qui se multiplient. Face à cette situation, il existe une solution qui consiste à solliciter une opération de rachat de crédit à la consommation.

Rappelons que le rachat de crédits permet d’avoir un seul et unique crédit, plus aisé à rembourser mais aussi plus avantageux puisqu’il contribue à faire baisser le taux d’intérêt. Il peut vous aider à financer un nouveau projet malgré vos crédits anciens. Cependant, quelles sont les échéances qui s’imposent à vous ? Cet article vous dit tout sur les offres de rachat de crédit à la consommation.

Quand recourir à une opération de rachat de crédit à la consommation ?

Le rachat de crédit à la consommation ne peut devenir une option sérieuse sans un état des lieux de vos créances. Aussi bien, vos crédits (prêt immobilier, prêt personnel, etc) que vos dettes doivent être listés dans la présentation de votre dossier de rachat de crédit à la consommation. Dans la gamme de vos crédits et dettes, il faudra par exemple faire cas de vos crédits à la consommation, qui regroupent tous vos prêts visant à un achat ou au financement d’un projet d’ordre personnel. L’acquisition d’une voiture, qu’elle soit neuve ou d’occasion, l’achat de matériels électro-ménagers, le financement d’un voyage, des travaux dans votre appartement ou encore un besoin en trésorerie en sont des exemples. Il faudra aussi faire cas de vos crédits immobiliers, réservé à l’achat d’un bien immobilier ou une opération qui vise à construire un bien immobilier.

Si parmi les crédits à racheter, vous y aviez mis un crédit immobilier, il va falloir le notifier. Dans ce cas, on parlera alors d’un regroupement de crédits. Ainsi, vous pourriez englober aussi bien vos rachats de crédits à la consommation que vos crédits immobiliers. Les crédits renouvelables doivent aussi être mentionnés dans votre listing avant le rachat de crédit à la consommation. Cela vous aidera sans doute dans la quête de faire baisser les mensualités de vos remboursements car qui dit crédit renouvelable dit somme d’argent mise à disposition permanente avec un taux d’intérêt élevé.

L’ensemble de vos dettes autres que les crédits doivent aussi figurer dans votre dossier. Il pourrait ici s’agir d’un retard de paiement de vos factures d’eau, d’électricité, assurances, téléphone, charges de copropriété. Ce n’est pas tout, une dette familiale ou un retard de paiement de vos impôts fonciers, taxe d’habitation ou impôt sur le revenu sont aussi à mentionner.

Lorsque plusieurs crédits sont à rembourser simultanément cela peut créer un surendettement. La situation financière devient donc précaire. Si l’établissement financier choisit de faire un rachat de vos crédits, cela peut vous permettre de regrouper l’ensemble de vos crédits tout en faisant baisser votre mensualité.

La réalisation d’un budget prévisionnel pour définir l’utilité d’une opération de rachat

Un budget précis de vos dépenses et revenus s’impose afin de définir avec exactitude si vous avez besoin ou non d’un rachat de crédit. Qu’il s’agisse de crédits à la consommation ou d’autres dettes, le budget sera l’élément déclencheur, le baromètre de votre décision. Les revenus et dépenses de votre conjoint doivent aussi être intégrés s’il s’agit d’une demande de rachat de crédit à deux.

Concernant vos revenus il s’agit de la totalité de vos gains mensuels. Votre salaire ou pension de retraite, vos allocations sociales, vos revenus fonciers, une pension alimentaire ou d’invalidité, vos autres revenus comme les intérêts bancaires, dividendes ou rentes. Concernant les dépenses, il faudra aussi recenser la totalité de vos charges mensuelles. Le loyer, les assurances, la nourriture, l’eau, l’électricité, le gaz, le chauffage, internet, le téléphone, mais aussi les remboursements d’emprunts, vos loisirs, vêtements, sorties, impôts, les frais bancaires sont concernés.

Le taux d’endettement pour savoir si l’emprunteur est viable

Dès que votre budget est connu, il vous sera utile pour le calcul de votre taux d’endettement. Ce dernier correspond à la partie issue de vos revenus et qui va chaque mois au remboursement de vos crédits. Votre situation sera donc claire car l’institution bancaire de votre choix saura si vous avez la capacité de rembourser le rachat de crédits à la consommation. Aussi est-il important de préciser qu’aucune règle n’est établie et que le taux maximum d’endettement varie en fonction des institutions bancaires. Faire racheter ses crédits au meilleur taux n’est pas envisageable pour tous les emprunteurs. Vous pourrez effectuer une simulation pour vous rendre compte de vos droits.

Chaque banque choisit donc son seuil au-delà duquel elle ne vous accordera pas de prêt. Le courtier en rachat de crédit pourrait vous aider dans cette quête par son expertise du domaine et des rouages. Ponctué d’offres les plus variées, le marché du crédit peut vite se transformer en un serpent de mer. Le courtier, de par ses qualifications peut donc aider à mener à bien, un projet de regroupements de prêts. Le solliciter vous évite donc une perte de temps et un gain de procédure simplifié par l’aide de son réseau de partenaires.

Qui d’autre veut réduire ses échéances avec un rachat de crédits conso important ?

Le rachat de crédit implique une durée de remboursement plus longue. Concernant les différents frais, il s’agit d’abord de régler les indemnités de remboursements anticipés. Le montant sera aussi fonction de la durée de remboursement qu’il vous reste à honorer. Néanmoins, lorsque vous négociez ces frais avec la banque ou encore lorsque votre contrat prévoit une dispense de frais, ce cout peut être nul.

Pour ce qui est des échéances, elles sont fonctions du type de contrat que vous signez avec l’établissement bancaire. Théoriquement, il n’y a pas de nombre limité car l’emprunteur qui est viable peut contracter d’autres rachats, ainsi de suite. Ce qui pourrait donc permettre de savoir jusqu’où peut prendre fin cette opération, c’est l’âge de l’emprunteur. La durée maximale de votre rachat de crédit et donc des échéances qui sont les vôtres peuvent aller jusqu’à douze ans pour locataires et hébergés et 15 pour les propriétaires sans garantie hypothécaire.

Cette limite d’environ 144 mois qui s’impose aux locataires pour un regroupement de crédits à la consommation, peut toutefois se heurter au respect de l’âge en fin de prêt. L’âge limite pour le rachat de crédit à la consommation est de 95 ans et ceci, quel que soit le statut de l’emprunteur. Qu’il soit propriétaire d’un bien immobilier ou locataire n’a donc aucune incidence sur la limite d’âge de fin de prêt.

Autres articles sur ce sujet :

Call Now Button