Comment faire un crédit hypothécaire pour une SCI ?

  • Le Petit Poucet du Crédit »
  • Rachat de crédits
  • »
  • Comment faire un crédit hypothécaire pour une SCI ?

RACHAT CREDIT : SIMULATION GRATUITE,
PROPOSITION DANS L'HEURE, SANS ENGAGEMENT. FORMULAIRE SECURISE.

Trois petites choses à savoir pour réussir son rachat de crédits !

1) Un rachat de crédits est un moyen de fusionner en un seul crédit :

  • Vos crédits (voiture, travaux, crédits à la consommation...)
  • Votre prêt immobilier.
  • Vos dettes dans les magasins.

2) Les avantages d'un rachat de crédits sont multiples :

  • Vous diminuez la mensualité globale de vos crédits.
  • Vous payez une seule mensualité à un seul interlocuteur pour l'ensemble de vos prêts.
  • Vous pouvez demander une trésorerie complémentaire.

3) Les rachats crédits sont proposés par des banques spécialisées. Vous pouvez les contacter par l'intermédiaire d'un courtier qui :

  • Vous guidera dans les démarches.
  • Montera et présentera votre dossier de rachat de crédits.
  • Comparera les taux entre les banques pour trouver le plus bas.

A noter que si la mensualité diminue, la durée du crédit s'allonge, ce qui fait que le coût global du crédit est finalement plus important.

Voilà, vous savez tout ! Vous pouvez maintenant démarrer votre demande de rachat de crédit au meilleur taux :

RACHAT CREDIT : SIMULATION GRATUITE,
PROPOSITION DANS L'HEURE, SANS ENGAGEMENT. FORMULAIRE SECURISE.

Autres articles sur ce sujet :

L’objectif derrière la création d’une société civile d’investissement (SCI) est l’acquisition d’un patrimoine immobilier. Ce dernier est généralement mis en location. Pour trouver un financement consistant, les SCI font recours au crédit hypothécaire. Dans ce genre de société, chaque associé a l’obligation de se porter garant du remboursement. La banque va étudier dans les moindres détails la capacité de remboursement de chacun des associés. Elle exigera aussi certaines garanties avant d’accorder le prêt. Focus sur les démarches pour obtenir le prêt hypothécaire.

Le crédit hypothécaire en SCI

Il n’existe pas une catégorie de prêt exclusivement dédiée aux SCI. Pour ce genre de société, les banques appliquent les mêmes conditions de crédit que pour une acquisition immobilière en direct. Le taux du prêt est donc le taux classique utilisé par la banque de l’emprunteur.

De la même manière que pour le crédit classique, l’institution financière chargée d’accorder le prêt va prendre en compte les ressources du demandeur avant de décider s’il est éligible ou non, à un crédit hypothécaire. Pour une SCI, cela revient à examiner les moyens de la société, ainsi que les ressources personnelles de chacun de ses associés. En ce sens, la SCI favorise la mutualisation des moyens de ces associés pour obtenir un crédit conséquent. Le montant obtenu à la fin de la démarche peut largement excéder ce qu’une seule personne aurait obtenu.

Dans la majorité des opérations de crédit hypothécaire, c’est toujours la SCI qui emprunte. Les différents associés apportent un capital de départ qui renseigne sur la participation future de chacun d’eux. Le crédit accordé par la banque est remboursé par les différents collaborateurs, en fonction du nombre de parts de chacun.

L’objectif de la société civile immobilière est l’investissement locatif. Elle se finance grâce aux loyers perçus. Par conséquent, les banques ne trouvent pas d’inconvénient à leur accorder des prêts sans apports. Il faut aussi noter que les établissements bancaires sont moins réticents à accorder un crédit lorsque tous les membres de la SCI sont domiciliés chez eux. Toutefois, la société doit fournir certaines garanties.

Les garanties pour obtenir le crédit

Les banques financent rarement une SCI dont les associés ont des comptes dans différents établissements. Avant d’accorder un crédit hypothécaire à une société civile immobilière, l’institution de financement procède à une étude de la capacité de remboursement de chacun des associés.

Si l’un des associés ne peut respecter son engagement en payant ses mensualités, ses partenaires sont alors obligés de le faire à sa place. Ils devront le faire en fonction des parts qu’ils détiennent. Pour une SCI ou pour tout autre type de prêt immobilier, les banques exigent un certain nombre de garanties. En premier lieu vient l’hypothèque. Cela peut aussi être un privilège de prêteur de denier ou une société de caution.

C’est la banque et non la SCI qui définit la garantie à fournir. Dans le cadre d’un prêt hypothécaire ou d’un droit de bailleur de deniers, la structure financière peut se résoudre à mettre le bien en vente afin de se satisfaire sur le montant de cette vente. Par contre, pour les cautions, l’entreprise répondante restitue à la banque, ce qui lui est de droit et peut se retourner contre la SCI.

L’institution financière prend également des mesures supplémentaires pour se protéger en cas de défaillance des emprunteurs. Elle demande à chacun d’eux, une caution sur leurs ressources. Ainsi, ils se portent solidaires des prêts relatifs à la SCI et la banque peut utiliser leur patrimoine en cas de soucis.

Tous les collaborateurs de la SCI sont aussi tenus de souscrire à une assurance emprunteur. C’est une précaution pour prévenir le cas où l’un des associés aurait plus tard des problèmes de santé.

L’importance des statuts

Il existe plusieurs formes de sociétés civiles immobilières, et les départements juridiques des banques les connaissent toutes. Chacune d’elles connait ses privilèges et certaines contraintes. Les établissements de prêt veulent toujours voir une SCI avec un gérant. Il y a peu de chance de se voir accorder un crédit si la société ne possède pas de gérant. Bien que cela représente des frais supplémentaires dans son fonctionnement, la présence d’un gérant est fondamentale pour bénéficier d’un financement. Son rôle est de permettre la continuité de l’exploitation du bien immobilier, au cas où un conflit surviendrait.

En cas de litige sur bien immobilier, ce dernier est généralement laissé à l’abandon, et sans entretien. Il perd donc considérablement de la valeur. Aucun banquier ne souhaiterait détenir une hypothèque sur un bien qui perd de la valeur. En plus, la conséquence directe d’un bien loué qui manque d’entretien est la baisse des loyers ou la perte des locataires. Un tel scénario ne permet plus le payement des mensualités.

L’un des principes fondamentaux d’une société civile immobilière est d’empêcher qu’un bien immobilier se retrouve abandonné à la suite d’un important litige. Il faut donc que les statuts de la société accordent suffisamment de pouvoir au gérant pour qu’il puisse contraindre les actionnaires de prendre leurs responsabilités.

L’emprunt personnel, l’autre moyen pour financer une SCI

Une fois que la banque a accepté la demande de crédit, elle adresse l’offre de prêt à l’emprunteur. Cela se fait généralement par voie postale. À partir de ce moment, ce dernier dispose d’un délai de 10 jours pour se décider. La décision d’accepter l’offre ne peut être transmise que le 11ème jour. Cette période permet à tous les associés de se concerter afin d’étudier tous les paramètres de l’offre avant de l’accepter.

Les conditions de crédit en SCI sont donc semblables à celles appliquées pour un emprunt en nom propre. Cependant, avant de souscrire à un crédit hypothécaire pour une SCI, il faut vérifier méticuleusement ses capacités financières et ne surtout pas surestimer les revenus de la location. Il ne s’agit pas d’une société à responsabilité limitée, le patrimoine personnel n’est donc pas en sécurité en cas de soucis.

Certaines SCI ne souhaitant pas faire recours à un prêt au nom de la société pour trouver du financement ont une autre alternative. Les associés s’endettent directement plutôt que de le faire au nom de la société. Chacun d’eux emprunte personnellement auprès d’un établissement bancaire, et vient mettre cet argent au service de la société. Cette solution est utilisée par les SCI familiales, qui ne désirent pas louer les biens acquis.

L’emprunt par l’intermédiaire d’une SCI est surtout recommandé lorsque cette dernière dispose de revenus locatifs. Ils peuvent ainsi s’ajouter aux ressources personnelles des associés.


Le surendettement n'est pas une fatalité ! Le regroupement de crédits (crédit auto, prêt personnel, crédits en cours, plusieurs crédit...) est une solution efficace pour se sortir d'une situation financière difficile. Les frais de dossier sont généralement inclus dans les rachats de prêts. Démarrez rapidement votre simulation de rachat de crédit via notre comparateur et commencez rapidement la renégociation pour obtenir un nouveau crédit. Notez que si les mensualités sont plus petites, la durée du prêt est trallongé, au final le coût total (montant total) est supérieur à la somme des crédits.

logo cnil Credimedia

Vos informations ne seront utilisées que pour l'usage exclusif de Crédimedia, Mandataire non exclusif en opérations de banque et services de paiement & en assurance sous le n° ORIAS 08040514 (www.orias.fr). Société soumise au contrôle de l'Autorité de Contrôle Prudentiel et Résolution (ACPR), dont l'adresse est sis 4 Place de Budapest, CS 92459, 75436 Paris Cédex 09 téléphone : 01 49 95 40 00 site :
www.acpr.banque-france.fr.
« Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager » « Vous disposez d’un délai de rétractation de 14 jours suivant la signature de votre contrat pour renoncer à votre crédit. »

« La baisse de la mensualité entraîne l’allongement de la durée de remboursement. Elle doit s’apprécier par rapport à la durée restant à courir des prêts objets du regroupement.» Aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou de plusieurs prêts d'argent.»

Vous pouvez vous désabonner à tout moment en nous envoyant un mail à : confidentialite@credimedia.com

Le présent site a fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous N° 1083712. A ce titre, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés").

Pour l'exercer, adressez-vous à :
CREDIMEDIA
Service Clients
235, avenue des Mouettes
06700 ST LAURENT DU VAR
reclamations@credimedia.com

Avis des utilisateurs sur Le Petit Poucet du Crédit Note moyenne : 9.3 sur 10 basés sur 389 avis vérifiés.
Informations et guides

Vous envoyez votre formulaire de demande de rachat de crédits

Informations et guides

Vous recevez une proposition gratuite et sans engagement

Informations et guides

Nous déposons votre dossier de demande en banque pour acceptation

Informations et guides

Vous signez votre crédit unique de substitution