comment-comparer-offres-rachat-credit-immobilier-banque

Banque : Comparer les offres de rachat de crédit avec ou sans immo ?

Autres articles sur ce sujet :

Vous êtes sur le point de faire une opération de rachat de crédit immobilier ? Avant de vous lancer, il est important de faire une comparaison auprès des institutions financières à l’instar des banques, pour obtenir une offre, avec les meilleures conditions possibles.

Comparer les offres de rachat de crédits auprès des banques doit se faire à la loupe, car aucun détail ne doit être laissé au hasard. Au besoin, il est possible de se faire accompagner d’un professionnel, en la qualité d’un courtier.

Qu’est-ce que le rachat de crédits immobilier ?

En parlant de rachat de prêt immobilier, on peut aussi parler de regroupement ou de consolidation de crédit immobilier. Cette opération financière donne la possibilité à un propriétaire de biens, soit de souscrire à un nouveau crédit immobilier dans une autre institution bancaire, dans le but d’avoir un meilleur taux d’intérêt. Soit de regrouper sous un prêt et une mensualité unique, diverses dettes, qu’elles soient immobilières ou non. Les dettes concernées sont souvent à des taux différents, et auprès de différentes banques.

Au moment des négociations, le propriétaire peut faire le choix de maintenir ses échéances, tout en réduisant la durée de son emprunt. Ce cas concerne les propriétaires qui veulent vite rembourser leurs dettes, et en ont la possibilité.

Sinon, le propriétaire de biens peut décider de conserver la même durée en ce qui concerne le remboursement de sa dette, mais de baisser ses mensualités, dans le but d’avoir un pouvoir d’achat plus confortable.

Il faut savoir que les raisons qui peuvent entraîner un emprunteur à effectuer un rachat de crédit immobilier sont assez nombreuses. Il peut s’agir tout simplement d’une opportunité pour pouvoir faire baisser des taux d’intérêts.

Cela peut être la solution pour échapper à une situation de surendettement, pour diminuer le nombre d’échéances à rembourser ou réduire le montant total d’un crédit. Cela peut également concerner une amélioration du pouvoir d’achat du débiteur.

A noter que depuis quelques années, on constate une baisse historique des taux immobiliers. Ce qui encourage nombre d’emprunteurs à avoir recours à un rachat de prêt immobilier. En effet, la majorité des taux proposés par les établissements prêteurs sont en dessous de 2%. Aussi, avant de contracter le rachat de crédits pour de bon, il est toujours possible de renégocier les conditions.

Pourquoi opter pour une simulation de crédits et une comparaison des offres de rachat ?

Avant de faire une demande de rachat de crédits, il est de bon ton de simuler pour avoir différentes possibilités. Grâce à un simulateur de rachat de crédits, l’emprunteur aura la possibilité de choisir, d’effectuer une seule demande, mais avec plusieurs offres de rachat de prêts.

A noter que la simulation en ligne est gratuite, et donne matière à réaliser une comparaison, surtout que les conditions proposées à chaque fois sont différentes. Il ne restera à l’emprunteur, qu’à sélectionner la meilleure offre.

En ce qui concerne le crédit immobilier, faire racheter un prêt doit offrir beaucoup d’avantages au propriétaire, surtout que le prêt est garanti par une hypothèque. Faire la comparaison prend en compte aussi bien les taux d’intérêts pratiqués par les banques, et les conditions du rachat de crédit hypothécaire, mais également les différents coûts provoqués par le rachat de crédits.

La comparaison des taux grâce aux simulateurs, peut être un argument pour une renégociation de crédit, dans le cas où le banquier à des réticences à vous proposer une offre plus avantageuse que la concurrence.

Les frais à prendre en compte pour un rachat de crédits immobilier

Un rachat de crédits immobilier, engendre naturellement plus de frais qu’un rachat de crédits simple. Toutefois, les frais dont il faut tenir compte varient d’un dossier de rachat à un autre, selon différents critères.

Selon le coût global de la dette à rembourser ou de la nature des diverses mensualités, certains frais peuvent être obligatoires et d’autres facultatifs. Cependant, en ce qui concerne l’évaluation de la demande de rachat, ils doivent tous être pris en compte.

En premier lieu, il y a bien entendu la part de rémunération de l’organisme prêteur, qui est le taux d’intérêt. Ensuite, on peut citer des indemnités de remboursement anticipé, les frais de dossier, ceux de la garantie, l’assurance emprunteur, et pour le cas où il est sollicité, les commissions du courtier ou les frais de courtage.

Faut-il contacter un courtier lors d’un rachat de crédits ?

En matière de rachat de crédits, on peut faire des distinctions selon divers critères. En générale, on distingue le rachat de crédits consommation, du crédit immobilier à partir d’un certain pourcentage de ce dernier.

Le premier des cas est un regroupement de crédits dans le but d’alléger les mensualités, et les convertir en une seule mensualité, avec une durée d’emprunt rallongée. Quant au second cas, il consiste à faire racheter un crédit immo, afin d’obtenir une réduction sur le montant des intérêts, avec un taux au plus bas.

Le rôle du courtier en crédit dans un cas comme dans l’autre, est d’aller auprès des établissements financiers pour négocier les offres de rachat émis par les institutions bancaires, ou les organismes de prêt. Il est à noter que lorsque le regroupement de crédits est accompagné d’une garantie, les chances d’obtenir une offre de rachat avec le meilleur taux et une durée de remboursement favorable sont plus élevées.

Il n’est donc pas étonnant de savoir qu’un établissement bancaire n’aura pas trop de mal à accorder un nouvel emprunt, selon le montant du prêt, lorsqu’il s’agit d’un rachat de crédits hypothécaire. En effet sans engagement, il n’est pas aisé d’avoir de meilleurs taux pour une telle opération bancaire.

En étudiant le dossier de son client, le courtier prend en compte la situation financière de celui-ci. Ainsi, il peut être en mesure d’obtenir un taux d’endettement favorable, un allongement de la durée de remboursements, une réduction du montant des mensualités, etc.

L’étude du profil de l’emprunteur est primordiale pour le courtier. Ainsi, il saura clairement vers quel établissement financier le diriger. Aussi, avant toute souscription réelle, il veille à ce que le dossier soit au complet. Sa réputation étant en jeu, le courtier veille à la faisabilité du dossier de son client, et à ses intérêts.

Call Now Button