Propriétaires et futurs retraités, anticipez dès aujourd'hui la baisse de vos revenus.



Regroupez vos crédits pour partir plus tôt à la retraite.

Savez-vous que la France est l'un des pays développés où l'on part à la retraite le plus tôt ?

Le Conseil d'orientation des retraites vient tout juste de publier une étude comparative sur les systèmes de retraite, entre une dizaine de pays riches. Résultat, c'est chez nous que l'on passe le plus de temps à la retraite, et ce n'est pas parce que nous vivons plus longtemps que les autres ! En France, la retraite durerait en moyenne 23 ans.

  • Partir plus tôt, pourquoi pas ?

Il peut vous prendre l'envie de quitter plus tôt la vie active, quitte à ne pas remplir toutes les conditions requises pour toucher pleinement votre pension de retraite.
Prenez soin alors de mettre en face de vos futurs revenus les charges récurrentes et notamment les mensualités de crédits.

  • Si l'on part à la retraite avant la date prévue, que risque-t-on ?

Juridiquement, rien. Les conséquences se font sentir sur le plan financier, car pour toucher pleinement sa pension retraite, il faut cumuler :

    • Un certain âge
    • Un nombre précis de trimestres cotisés. Il peut donc vous manquer une de ces deux composantes, voire les deux.
  • Une solution pour anticiper votre départ à la retraite.

Une "bonne" nouvelle qui devrait vous aider dans votre projet : c'est le rachat de vos crédits !

Partons sur le cas de figure le plus défavorable : vous n'avez pas cotisé assez longtemps et vous n'avez pas non plus atteint l'âge légal de départ à la retraite, en fonction de votre année de naissance.

Une décote va donc s'appliquer au montant de la pension que vous allez toucher une fois à la retraite. Et mieux vaut mesurer la portée de cette décote, car elle s'applique à vie !
Il est judicieux dans ce cas là de prévoir de réduire son endettement en vue de la baisse de vos revenus.

  • Le calcul de votre décote 

Néanmoins l'administration vous fera un petit geste en calculant votre décote en fonction des deux données :

    • Le nombre de trimestres manquants.
    • L'équivalent en nombre de trimestres du temps qui vous sépare de l'âge légal de départ.

Si les résultats sont différents, elle ne conservera que le scénario qui vous est le plus favorable. Ce dernier ne peut être supérieur à 20 trimestres.

En fonction de ce nombre de trimestres non cotisés, il sera appliqué à votre retraite à taux plein un coefficient de minoration.

Autre petit geste : si vous avez dépassé l'âge de 67 ans mais n'avez toujours pas cotisé le nombre adéquat de trimestres, vous sortez du système de la décote pour entrer dans celui, moins pénalisant, de la proratisation.

Tout n'étant pas rose vous ne serez néanmoins pas surpris par le fait que de prendre sa retraite en avance a un impact sur son régime général de retraite mais également vient minorer votre retraite complémentaire, si vous en avez souscrite une. Les régimes Arrco et Agirc répercutent eux aussi le temps non cotisé.

Financièrement, vous serez donc doublement pénalisé si vous décidez de ne pas remplir toutes les conditions nécessaires pour quitter la vie active.

Enfin, il ne s'agit pas d'une mauvaise nouvelle si pour cette différenciation vous anticipez cette situation et simulez précisément votre endettement futur avec une restructuration de vos crédits.

Credimedia, Mandataire des six banques spécialisées en France dans le rachat de crédits.

  • Un seul prêt, une seule mensualité.
  • Votre demande de contact en ligne en moins de 5 minutes.
  • Etude personnalisée de votre demande de regroupement de crédits en direct avec un mandataire de banque depuis plus de trente ans.

La solution de rachat de crédits en vue du passage en retraite, permet de répondre aux besoins des clients :

  • qui ont des crédits en cours
  • qui souhaitent anticiper la perte de revenus suite au passage en retraite

En effet, le fait de perdre quelques centaines d'euros dans le budget mensuel du foyer peut rendre les "fins de mois" plus difficiles.

De plus, les capacités de financement de nouveaux projets sont limitées dans les banques. En allongeant la durée de remboursement de vos crédits, vous retrouvez un équilibre de vos remboursements mensuels. Quel que soit votre cas de figure, nous vous invitons à remplir notre formulaire, nous étudierons avec vous toutes les solutions personnalisées possibles, et ce en toute confidentialité.

Bon à savoir : L'évolution actuelle des taux est favorable au regroupement de vos anciens crédits, profitez des baisses !

La durée du nouveau prêt est généralement plus longue que celles des crédits repris. Cet allongement de durée permet de prendre en compte le montant de votre nouveau projet et d’adapter les remboursements mensuels à vos revenus.

Nous tenons à vous rappeler que l’allongement de la durée entraine une augmentation du coût total du prêt.

Sans engagement

Votre demande de simulation est entièrement gratuite et sans engagement. Celle-ci sera analysée par l'un de nos professionnels du rachat de crédits.

Vous pouvez également demander à l'un de nos conseillers de vous rappeler à nos frais afin de bénéficier de son expertise dans le rachat de prêts.

Si votre dossier le permet, nous vous proposerons des solutions adaptées à votre situation. Tant que les offres de rachat de crédits proposées ne vous conviennent pas : vous n'aurez rien à payer.
Nous considérons que la seule recherche d'une solution de rachat de prêts n'est pas suffisante pour vous réclamer des frais. Nous voulons que vous soyez vraiment satisfait.
Vous l'aurez compris, avec nous : c'est vous qui décidez de vous engager !

information Credimedia Avis des utilisateurs sur Le Petit Poucet du Crédit Note moyenne : 9.6 sur 10 basés sur 120 notes.
120 utilisateurs ont rédigé un avis.
Informations et guides

Vous envoyez votre formulaire de demande de rachat de crédits

Informations et guides

Vous recevez une proposition gratuite et sans engagement

Informations et guides

Nous déposons votre dossier de demande en banque pour acceptation

Informations et guides

Vous signez votre crédit unique de substitution