Les actualités liées au rachat de crédit



Financer des travaux et racheter un seul crédit en une seule opération !

le 31/08/16

Les banques spécialisées en opération de rachat de crédit innovent.

Economie / Banque / Le 30 août 2016

Le regroupement de crédits se "sigularise" en effet regrouper des crédits sous entend qu'il y en a au moins deux ! Certaines banques spécialisées en rachat de crédits propose maintenant de financer un projet concret et justifiable (l’épargne de précaution ou la trésorerie de confort ne sont pas considérées comme des projets concrets) plus le rachat d’une seule ligne de prêt.

Exemples de projet : financement de travaux, études des enfants, achat d’un véhicule.

Bien que réservé sous certaines conditions aux propriétaires, il s'agit d'une évolution notable.

Gérer c'est prévoir et il n'y a pas de petites économies et dans la situation actuelle c’est d’autant plus vrai ! D'où l'importance de simuler différentes formules de financement, c'est peut être le moment de faire une simulation de rachat de crédit en ligne pour financer un projet et réduire le taux d'un crédit en cours ?

Lire la suite ...

Regroupement de crédit pour Professions de santé : médicales, para-médicales, dentaire, pharmaceutique...

le 29/04/16

Actualités 2016, cessions et prix des cabinets médicaux

La valeur vénale des cabinets médicaux a chuté depuis quelques années et il est impossible, pour bon nombre de praticiens partant à la retraite, de trouver un successeur à qui céder son cabinet. Des disparités importantes de prix selon la spécialité des médecins doivent être complétées par une approche comparative fondée sur des critères économiques et financiers. Dans ce contexte, un départ à la retraite doit être préparé en termes financiers.

Les travailleurs libéraux perçoivent généralement un salaire supérieur à la plupart des salariés mais sont souvent confrontés à de nombreuses charges. L’accumulation des charges de crédits professionnels et personnels rendent parfois leur situation financière difficile.

Offrez-vous les services d'un spécialiste des professions libérales médicales

Vous pouvez faire le choix de faire confiance à un mandataire de banque non exclusif, pour :

  • Assainir une situation financière.
  • Anticiper une retraite.
  • Préparer des projets.

Credimedia peut apporter :

  • Son expertise en terme de regroupement de crédits.
  • Une solution en terme de budget.

Nos clients en matière de rachat de crédits, depuis plus de trente ans sont des professionnels libéraux dans le domaine médical qui ont contracté des crédits personnels et professionnels. Ceux-ci souhaitaient retrouver une situation financière saine, c'est pourquoi ils ont fait un regroupement de crédits avec ou sans garantie hypothécaire.

Par exemple, pour rembourser plusieurs prêts à titre personnel (crédit immobilier, prêts à la consommation), mais aussi quelques dettes diverses alors que toutes ses mensualités rendent la situation financière difficile : la solution est de regrouper ses prêts personnels pour retrouver une mensualité unique et allégée.

Credimedia c'est une gamme complète de crédits avec ou sans garantie hypothécaire permettant d’adapter le montant de la mensualité aux revenus. C'est aussi l’octroi d’une éventuelle trésorerie afin de financer de nouveaux projets.


440 000 libéraux dans la santé :

  • En 2013, 440 000 professionnels libéraux exerçaient dans le domaine de la santé sur un total de 775 000 professionnels libéraux. Ce secteur représente 57% des libéraux.
  • 68% des professions libérales envisagent d’avoir recours au crédit pour financer, au moins en partie, leurs investissements.

Sans engagement

Afin de protéger les futurs emprunteurs, nous ne réclamerons aucun paiement tant que vous n'aurez pas accepté l'une des solutions de rachat de prêts que nous vous proposerons.

Par ailleurs, vous connaitrez dès le début le montant de nos honoraires que vous décidiez de vous engager ou non. En effet, ceux-ci sont indiqués dans le mandat de recherche de capitaux que vous signerez pour que l'on puisse présenter votre dossier auprès des banques spécialisées dans le regroupement de crédits.

Même si nous passons du temps à répondre à vos questions, à analyser votre situation et à nous battre pour défendre votre dossier, tant que vous n'accepterez par l'une des propositions que nous vous soumettrons, vous n'aurez rien à payer. Comme le prévoit la loi, la seule recherche d'une solution de rachat de crédits ne peut pas donner lieu à une quelconque rémunération.

Vous ne vous engagerez que lorsque vous signerez l'une des offres de rachat de prêts que nous vous proposerons, preuve de votre satisfaction.

Lire la suite ...

Propriétaires et futurs retraités, anticipez dès aujourd'hui la baisse de vos revenus.

le 04/04/16

Regroupez vos crédits pour partir plus tôt à la retraite.

Savez-vous que la France est l'un des pays développés où l'on part à la retraite le plus tôt ?

Le Conseil d'orientation des retraites vient tout juste de publier une étude comparative sur les systèmes de retraite, entre une dizaine de pays riches. Résultat, c'est chez nous que l'on passe le plus de temps à la retraite, et ce n'est pas parce que nous vivons plus longtemps que les autres ! En France, la retraite durerait en moyenne 23 ans.

  • Partir plus tôt, pourquoi pas ?

Il peut vous prendre l'envie de quitter plus tôt la vie active, quitte à ne pas remplir toutes les conditions requises pour toucher pleinement votre pension de retraite.
Prenez soin alors de mettre en face de vos futurs revenus les charges récurrentes et notamment les mensualités de crédits.

  • Si l'on part à la retraite avant la date prévue, que risque-t-on ?

Juridiquement, rien. Les conséquences se font sentir sur le plan financier, car pour toucher pleinement sa pension retraite, il faut cumuler :

    • Un certain âge
    • Un nombre précis de trimestres cotisés. Il peut donc vous manquer une de ces deux composantes, voire les deux.
  • Une solution pour anticiper votre départ à la retraite.

Une "bonne" nouvelle qui devrait vous aider dans votre projet : c'est le rachat de vos crédits !

Partons sur le cas de figure le plus défavorable : vous n'avez pas cotisé assez longtemps et vous n'avez pas non plus atteint l'âge légal de départ à la retraite, en fonction de votre année de naissance.

Une décote va donc s'appliquer au montant de la pension que vous allez toucher une fois à la retraite. Et mieux vaut mesurer la portée de cette décote, car elle s'applique à vie !
Il est judicieux dans ce cas là de prévoir de réduire son endettement en vue de la baisse de vos revenus.

  • Le calcul de votre décote 

Néanmoins l'administration vous fera un petit geste en calculant votre décote en fonction des deux données :

    • Le nombre de trimestres manquants.
    • L'équivalent en nombre de trimestres du temps qui vous sépare de l'âge légal de départ.

Si les résultats sont différents, elle ne conservera que le scénario qui vous est le plus favorable. Ce dernier ne peut être supérieur à 20 trimestres.

En fonction de ce nombre de trimestres non cotisés, il sera appliqué à votre retraite à taux plein un coefficient de minoration.

Autre petit geste : si vous avez dépassé l'âge de 67 ans mais n'avez toujours pas cotisé le nombre adéquat de trimestres, vous sortez du système de la décote pour entrer dans celui, moins pénalisant, de la proratisation.

Tout n'étant pas rose vous ne serez néanmoins pas surpris par le fait que de prendre sa retraite en avance a un impact sur son régime général de retraite mais également vient minorer votre retraite complémentaire, si vous en avez souscrite une. Les régimes Arrco et Agirc répercutent eux aussi le temps non cotisé.

Financièrement, vous serez donc doublement pénalisé si vous décidez de ne pas remplir toutes les conditions nécessaires pour quitter la vie active.

Enfin, il ne s'agit pas d'une mauvaise nouvelle si pour cette différenciation vous anticipez cette situation et simulez précisément votre endettement futur avec une restructuration de vos crédits.

Credimedia, Mandataire des six banques spécialisées en France dans le rachat de crédits.

  • Un seul prêt, une seule mensualité.
  • Votre demande de contact en ligne en moins de 5 minutes.
  • Etude personnalisée de votre demande de regroupement de crédits en direct avec un mandataire de banque depuis plus de trente ans.

La solution de rachat de crédits en vue du passage en retraite, permet de répondre aux besoins des clients :

  • qui ont des crédits en cours
  • qui souhaitent anticiper la perte de revenus suite au passage en retraite

En effet, le fait de perdre quelques centaines d'euros dans le budget mensuel du foyer peut rendre les "fins de mois" plus difficiles.

De plus, les capacités de financement de nouveaux projets sont limitées dans les banques. En allongeant la durée de remboursement de vos crédits, vous retrouvez un équilibre de vos remboursements mensuels. Quel que soit votre cas de figure, nous vous invitons à remplir notre formulaire, nous étudierons avec vous toutes les solutions personnalisées possibles, et ce en toute confidentialité.

Bon à savoir : L'évolution actuelle des taux est favorable au regroupement de vos anciens crédits, profitez des baisses !

La durée du nouveau prêt est généralement plus longue que celles des crédits repris. Cet allongement de durée permet de prendre en compte le montant de votre nouveau projet et d’adapter les remboursements mensuels à vos revenus.

Nous tenons à vous rappeler que l’allongement de la durée entraine une augmentation du coût total du prêt.

Sans engagement

Votre demande de simulation est entièrement gratuite et sans engagement. Celle-ci sera analysée par l'un de nos professionnels du rachat de crédits.

Vous pouvez également demander à l'un de nos conseillers de vous rappeler à nos frais afin de bénéficier de son expertise dans le rachat de prêts.

Si votre dossier le permet, nous vous proposerons des solutions adaptées à votre situation. Tant que les offres de rachat de crédits proposées ne vous conviennent pas : vous n'aurez rien à payer.
Nous considérons que la seule recherche d'une solution de rachat de prêts n'est pas suffisante pour vous réclamer des frais. Nous voulons que vous soyez vraiment satisfait.
Vous l'aurez compris, avec nous : c'est vous qui décidez de vous engager !
Lire la suite ...

Le taux de chômage avait atteint un record.

le 10/12/15

Les opération de rachat de crédit dans un climat de chômage et de défaillances d'entreprises.

Economie / Le 03 décembre 2015

L'Insee a publié la semaine dernière ses chiffres du chômage qui fait état d’une nette et inattendue dégradation du marché de l’emploi au troisième trimestre, passant de 10 à 10,2%.

De tels sommets n’avaient plus été atteints depuis 1997 - 10,4 en métropole et 10,7 % avec l’outre-mer - soit il y a 18 ans !

Sans remonter si loin, que s'est-il passé depuis 2008 en France ?

Le taux de chômage avait atteint pendant une partie de l'année 2008 le plus bas niveau depuis 25 ans et avait terminé 2008 sur une nette remontée du chômage (+0,3 point sur un an), qui reculait depuis 2006.

Au 4e trimestre 2008, le taux de chômage était à 7,6%, selon le chiffre révisé (il était auparavant de 7,8%).

"C'est évidemment un mauvais chiffre (...) ; on a une dégradation de la situation de l'emploi qui est tout simplement la conséquence de la dégradation de la situation économique depuis six mois de manière absolument nette" avait commenté Christine Lagarde à l'époque ! Et 7 années après c'est le même refrain !

Depuis lors aucune véritable action, concernant les réelles causes du chômage, n'a été faite et si les salariés rencontrent de plus en plus de difficultés c'est parce qu'en amont ce sont les entreprises qui souffrent.

Dans ce climat de dégradation de l'emploi et des entreprises, obtenir un financement ou un rachat de crédits devient plus difficile et les banques après avoir analysé dans un dossier les revenus de salaires, les charges, les relevés de compte bancaire et le restant à vivre, n'hésitent plus à s'intéresser aux comptes et notations de l'employeur.

Prenons l’exemple d’un dossier "prime" de rachat de crédit avec un couple de salariés classé "bon profil", excellent tant au niveau du ratio hypothécaire, s'il s'agit par exemple d'un propriétaire, qu'au niveau de ses revenus, ce dossier peut se retrouver en situation de refus non pas pour son endettement important mais parce que l'entreprise employant l'un des emprunteurs connaît des difficultés et a par exemple une "cotation 6" à la BDF (Par cette note la Banque de France donne une appréciation de la capacité d’une entreprise à honorer ses engagements financiers sur trois ans).

Ce cas de figure se présente de plus en plus souvent et faute d'un changement d'employeur ou d'une solution de désendettement familiale, ce ménage pourrait être amené à vendre son bien immobilier pour faire face à ses engagements ou encore passer par un plan de surendettement avec toutes les conséquences que cela peut entraîner.

On s'aperçoit donc là, que les limites de ce genre d'opération se sont particulièrement resserrées depuis plusieurs années. La dégradation  financière employeurs/employés a donc un effet secondaire négatif dans l'obtention de financement et particulièrement dans le domaine du regroupement de prêts.

Gérer c'est prévoir et dans la situation actuelle c’est d’autant plus vrai ! D'où l'importance de connaître son niveau d'endettement, c'est peut être le moment de faire une simulation de rachat de crédit en ligne ?

Lire la suite ...

Rachat de crédit sans hypothèque, sur 15 ans, pour propriétaire - nov. 2015

le 28/11/15

La durée maximum s'allonge jusqu'à 15 ans pour les rachat de prêts sans hypothèque !

Produit réservé aux propriétaires ou accédants depuis au moins dix ans, montant minimum financé 40.000€ et maximum 150.000€ sans hypothèque.

Les avantages d'un rachat de crédit sur 15 ans (180 mois)

La durée d'amortissement et son effet est le même pour tout crédit : plus on allonge cette durée, plus on diminue ses mensualités et ceci jusqu'au niveau qui correspond aux revenus de l'emprunteur et à un niveau raisonnable.
Un rachat de crédit sur 15 ans et sans hypothèque est une solution intéressante : suffisamment longue pour adoucir le rythme des remboursements, suffisamment limitée dans le temps pour en réduire le coût final et ne déclenchant pas une prise d'hypothèque.
Étude de rachat de crédit sur 15 ans

Sur ces durées d'amortissement, le rachat de crédit sur 15 ans inclut ou pas un crédit immobilier.

Rappelons que le rachat de crédits consommation, seul et sans garantie, n'excède pas 12 ans (montants maximum de 100.000 euros pour un locataire et de 150.000 euros pour un propriétaire).

Un rachat de crédits (immo + conso) sur 15 ans peut donc se faire sans garantie sur votre bien immobilier.

Lire la suite ...

Endettement des ménages - juillet 2015

le 11/07/15

Les dépenses de l'Etat font déraper la dette et les ménages français sont de plus en plus endettés !

Selon l'Insee, ce coup de chaud est surtout le fait de la dette de l'Etat et des administrations publiques, qui a progressé de 37,1 milliards d'euros au 1er trimestre pour s'élever à 1 647,3 milliards d'euros. A cela s'ajoutent 232 milliards des administrations de sécurité sociale, 187,4 milliards pour les administrations publiques locales ou encore 22,1 milliards pour des organismes divers d'administration centrale.

Dérapage problématique si la France ne bénéficie plus de taux d'intérets faibles pour pouvoir se financer, la crise grecque pourrait modifier le scénario ! En cas de remontée des taux, la France pourrait se retrouver dans une situation délicate. Selon l'agence France Trésor, pour le seul périmètre de l'Etat, une hausse de 1 point de tous les taux d'intérêt en 2015 entraînerait 2,4 milliards de charge d'intérêts supplémentaires cette année puis 6,3 milliards en 2016 et 7,4 milliards en 2017. 

Pour les ménages français c'est un endettement de nature mixte mais encore très majoritairement des crédits à la consommation et des arriérés de charges courantes (loyer). Hors dettes liées à des crédits immobiliers, l'endettement moyen par dossier de surendettement s'établit à 27 704 euros en 2014, en augmentation par rapport à 2013 (27 303 euros).

De même pour les ménages, les banques continuent à proposer des conditions exceptionnelles de financement, les conditions de financement sont encore bien meilleures qu’au début de l’année 2015. Il n’y a donc pas de quoi s’inquiéter. Seulement, des hausses sont apparues en juin et marquent un changement de tendance.

Lire la suite ...

Page 1 sur 16 Suivant >




Les informations qui vous concernent sont destinées à Credimedia, Mandataire de Banque - Courtier en assurance et aux banques partenaires pouvant traiter votre demande de regroupement de crédits.

Les coordonnées fournies ne seront utilisées que pour l'usage exclusif de Crédimedia, Courtier indépendant des banques, et ne seront en aucun cas communiquées à des tiers. Vous pouvez vous désabonner à tout moment en nous envoyant un mail à confidentialite@credimedia.com

Le présent site a fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous N° 1083712. A ce titre, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés").

Pour l'exercer, adressez-vous à :
CREDIMEDIA
Service Clients
235, avenue des Mouettes
06700 ST LAURENT DU VAR

reclamations@credimedia.com

Avis des utilisateurs sur Le Petit Poucet du Crédit Note moyenne : 9.6 sur 10 basés sur 120 notes.
120 utilisateurs ont rédigé un avis.
Informations et guides

Vous envoyez votre formulaire de demande de rachat de crédits

Informations et guides

Vous recevez une proposition gratuite et sans engagement

Informations et guides

Nous déposons votre dossier de demande en banque pour acceptation

Informations et guides

Vous signez votre crédit unique de substitution